23 août 2012
Dans le mille et dans le pied
Par: Martin Bourassa

La présente campagne dans le comté de Saint-Hyacinthe est plutôt calme, pour ne pas dire ronflante. Après le passage remarqué des trois principaux chefs et de quelques candidats vedettes, pas grand-chose. La routine.

La présente campagne dans le comté de Saint-Hyacinthe est plutôt calme, pour ne pas dire ronflante. Après le passage remarqué des trois principaux chefs et de quelques candidats vedettes, pas grand-chose. La routine.

La candidate libérale Louise Arpin a tenté d’apporter un peu d’étincelles dans cette campagne la semaine dernière en décrochant quelques flèches. La première a égratigné le péquiste Émilien Pelletier; la seconde lui a atterri dans le pied, preuve qu’elle est capable du meilleur comme du pire.Au départ, Mme Arpin n’est pas très loin de la vérité en affirmant que c’est grâce au travail des libéraux d’ici, qui ont plus d’influence à Québec que notre député actuel, que plusieurs dossiers ont pu se concrétiser à Saint-Hyacinthe. Pensons seulement au dossier du centre aquatique, du pavillon de l’Expo et de la biométhanisation.Ce n’est pas tant un reproche à M. Pelletier qu’une simple constatation et ce n’est pas nouveau. On a dit la même chose de notre députée fédérale du NPD dans le dossier de la biométhanisation pour lequel le sénateur Jean-Guy Dagenais aurait attaché toutes les ficelles. En revanche, il faut dire que les subventions récentes pour la biométhanisation et le pavillon de l’Expo faisaient clairement partie de la stratégie électorale des libéraux.Mais Mme Arpin s’est aussi tirée dans le pied. En promettant de faire progresser le fameux dossier du tunnel du boulevard Casavant et de nous faire voir la lumière au bout du tunnel (toute une trouvaille!), elle a un peu dérapé.Pourquoi? Parce que la conseillère municipale qu’elle est n’est pas capable de nous donner sa position personnelle sur le sujet et de dire si elle appuie l’idée d’un tunnel ou d’un passage à niveau. Et elle n’est pas sans savoir non plus que le conseil où elle siège n’a pas encore officiellement pris position dans ce dossier.Pour une candidate qui promet de nous faire voir la lumière au bout du tunnel, il faut avouer qu’elle aime se tenir dans l’ombre pas mal.

M.B.

image