10 janvier 2013
Dans votre verre en 2013!
Par: Hélène Dion
Le sommelier bien connu, Philippe Lapeyrie, propose de nous accompagner tout au long de l’année avec son agenda aux suggestions hebdomadaires de vins.

Le sommelier bien connu, Philippe Lapeyrie, propose de nous accompagner tout au long de l’année avec son agenda aux suggestions hebdomadaires de vins.

En passant en revue l’année 2012, le monde du vin s’est révélé être particulièrement mouvementé durant celle-ci. Les événements autour du vin ont été multiples, les lancements de livres florissants et les découvertes vins plus que satisfaisantes. Voici en bref, ma revue de l’année en matière de vin et les vins à redécouvrir en 2013.

Des salons

L’année 2012 avait bien commencé avec le Mondial des cidres de glace à Rougemont. Le Minot des Glaces 2007 de la Cidrerie du Minot et le Mousseux Neige Première 2009 de la Face Cachée de la Pomme avaient remporté l’Or lors de cet événement familial judicieusement orchestré.

La 6e édition, qui aura lieu les 8, 9 et 10 février 2013, rassemblera encore les meilleurs cidriculteurs du Québec sur place pour faire déguster leurs nectars. Des animations, spectacles, sculptures sur glace et dégustations sont au programme! Au cours de l’année, plusieurs rendez-vous vinicoles ont eu lieu à Montréal pour satisfaire les Québécois en découvertes gustatives. Il y a eu le Beaujolais en mars, les vins de Valdepenas et de Virginie en avril, les vins du Chianti Classico en mai, le Festival des vins de Saguenay en juillet, la Fête des Vendanges de Magog, le salon des vins suisses ainsi que Bordeaux Fête le Vin en septembre, puis Montréal Passion Vin, le Raspipav (salon des importations privées), le Salon des vins italiens, la Grande Dégustation de Montréal et enfin la première édition du Salon des vins de Laval en novembre. Ces événements reviendront pour la plupart cette année. À suivre!

Des guides d’achat

L’année 2013 sera Lapeyrie! Le sommelier bien connu, Philippe Lapeyrie, propose de nouveau de nous accompagner tout au long de l’année avec son agenda aux suggestions hebdomadaires de vins.

Le « Lapeyrie 2013 » comporte 225 coups de coeur avec des sélections précises pour chaque moment de la semaine. Le vin de la semaine, le vin du weekend, et même le vin du jour de paie parsème le guide. Vous trouverez la touche personnelle de l’auteur, avec des citations de personnalités, des photos de voyages et un lexique des plus intéressants. On y retrouve notamment la définition de « glougloubilité », pourquoi recrache-t-on, ou encore des trucs pour déguster vos rouges à bonne température.À titre de guide d’achat, le « Guide du Vin – Phaneuf », signé par Nadia Fournier, en est à sa 32e édition. Consacré Meilleur guide du vin au monde au Gourmad Cookbook Awards en 2012, il revient cette année avec ses grappes d’or, les meilleurs rapports qualité/prix, les meilleurs vins entre 15 et 30 $, des vins en importation privée, des accords mets et vins proposés par la meilleure sommelière des Amériques 2012, Véronique Rivest et les capsules techniques de Bill Zacharkiw, chroniqueur vin de la Gazette.Pour sa part, le guide d’achat du chroniqueur en vin du Devoir, Jean Aubry, « Les 100 meilleurs vins à moins de 25 $ », est un guide pratique pour qui désire repérer rapidement des vins en succursales. Dans cette édition, l’auteur présente également les essentiels autour du vin avec des accessoires pouvant s’avérer utiles à la dégustation, ainsi que des sélections de sommeliers et d’accords mets et vins par Normand Laprise.

Des vins

Il n’y aurait pas assez d’espace dans une chronique pour énumérer tous les vins qui ont retenu mon attention en 2012, plusieurs étant en importation privée. Mais voici mon top 5 des vins à moins de 25 $, disponibles en succursales à travers le Québec.

-Chardonnay – Arbois 2010 – Stéphane Tissot – Code SAQ : 11194701 – Prix : 24,05 $ S’il est une région qu’il faut découvrir, c’est bien celle du Jura, en Franche-Comté. Les Chardonnays, aussi voluptueux, aussi riches et complexes, aussi fins et typés que le sont ceux de la Bourgogne, plairont aux inconditionnels des « premiers crus » voisins. Mais attention, il faut que cela reste secret, pour que ces vins restent accessibles! Le Chardonnay de Stéphane Tissot est riche, ample et droit tout à la fois. Un blanc sans reproche qui plaira aux amateurs de grands vins, mais à petit prix. En Bio depuis 1999 et en biodynamie depuis 2005, ses vins révèlent de la complexité, de l’originalité et de la puissance. -Chardonnay – Townsend Jack – VQA Okanagan 2010 – Prospect Winery – Code SAQ : 11140463 – Prix : 16,15 $Vous cherchez un blanc « passe-partout »? Ce vin arbore l’image d’une espèce disparue du désert d’Osoyoos, dans la Vallée d’Okanagan, le lapin Townsend Jack. Ce blanc plaît par sa vivacité équilibrée à la rondeur. La palette aromatique est celle du chardonnay avec des notes de poire et de pomme.-Signos de Origen 2011 – Aconcagua – Chili – Emiliana – Code SAQ : 11639037 – Prix : 22,65 $Cet assemblage de viognier, de chardonnay, de marsanne et de roussanne, est issu d’une démarche biodynamique. Emiliana a plus de 1 100 hectares dans cinq régions du Chili. Chaque région est destinée à son ou ses cépages. À Casablanca, on retrouve principalement le sauvignon blanc, le chardonnay, le viognier et la marsanne en blanc. Cette cuvée est aromatique, ample et présente beaucoup de richesse en bouche.-La Ciboise – Luberon 2011 – Chapoutier – Code SAQ : 11374382 – Prix : 14,55 $Le sud de la France recèle de belles découvertes, particulièrement dans le Luberon, décrit si bien dans les romans de Peter Mayle. La Ciboise plaira avec son fruité mûr, des notes poivrées et en bouche, une texture charnue, à l’acidité vive et une belle trame tannique qui en font un vin droit.-Barbera d’Alba 2010 – Pio Cesare – Code SAQ : 968990 – Prix : 21,45 $Il s’agit de la cuvée classique de la maison, avec un assemblage de raisins provenant de cinq vignobles dans la zone de Barolo. De cette façon, la signature de la maison reste, année après année. Le nez de cerises, de mûres, de tabac et d’épices est très charmeur. C’est un vin mûr sans sur extraction et l’acidité est contenue par le fruité du vin. À boire, mais peut se garder quelques années. C’est un vin à mettre à table. L’acidité et le fruité mûr permettront d’accorder les plats riches.

image