10 mai 2012
Daphnée Laliberté triomphe en classe Élite « A »
Par: Maxime Desroches

L’élite du badminton québécois s’est rassemblée au PEPS de l’Université Laval, les 14 et 15 avril, pour la tenue du Championnat provincial élite A-B-C, auquel plusieurs athlètes maskoutains ont participé.

publicité

Dans un tableau très relevé, Daphnée Laliberté a décroché le titre de championne du simple en classe Élite « A », soit le calibre le plus fort au Québec. Elle a également récolté une troisième place en double féminin. En finale du simple, Daphnée a battu la Montréalaise Roxanne Fraser en deux manches de 21-19 et 21-12.

« Elle a comblé un écart de cinq points deux fois en première manche, et l’a emporté même si elle a tiré de l’arrière presque tout le long de la manche. Avec quelques ajustements, une excellente exécution et une grande variété de coups d’attaque, elle a réussi à inscrire son nom sur le trophée en simple féminin pour la deuxième fois en seulement quatre ans », raconte l’instructeur au Cégep de Saint-Hyacinthe, François Vincent, au sujet de l’étudiante en médecine vétérinaire.Lors du double masculin, également en classe « A », Philippe Gaumond s’est illustré avec son partenaire de jeu Louis-Laurent Trudel en atteignant la finale. Le duo n’a pas connu sa meilleure joute, s’inclinant au compte de 12-21, 15-21 contre Jean-Philippe Goyette et Frédéric Parent, de Québec. Il a néanmoins joué avec aplomb, la veille, dans une victoire de 21-14, 21-11 contre les favoris du tournoi.Gaumond a aussi connu du succès en double mixte. Avec sa partenaire Stéphanie Pakenham, il a obtenu la médaille de bronze. Leur seul revers est survenu en demi-finale contre les champions provinciaux, Florence Lavoie et Philippe Charron.Une autre ancienne des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe, Caroline Beauregard, a de son côté atteint les quarts de finale en simple. Sa plus belle performance est toutefois survenue en double féminin, alors qu’elle s’est emparée du bronze avec Danielle King, de Montréal. Durant leur parcours, elles ont surpris les troisièmes favorites, Anne-Julie Beaulieu et Virgnie Savard, dans un match marathon de trois sets (28-26, 19-21 et 25-23).

Un saut dans le « A »

Finalement, en classe « B », le double composé des soeurs Camille et Myriam Tremblay-Collins a connu une fin de semaine plus que satisfaisante, elles qui ont remporté l’argent.

Avec ce résultat, les Maskoutaines passeront en classe « A » l’an prochain. Elles s’entraînent à Saint-Hyacinthe depuis maintenant cinq ans.

image