10 juin 2021
Municipales 2021
David Bousquet sera de la course dans Sacré-Cœur
Par: Rémi Léonard

Élu pour la première fois en 2009, David Bousquet n’a pas perdu la flamme et aspire toujours à représenter le district Sacré-Cœur à la table du conseil municipal maskoutain. Photo gracieuseté

Le conseiller municipal David Bousquet a affiché cette semaine sa volonté de représenter les citoyens du district Sacré-Cœur pour un quatrième mandat consécutif, se disant motivé à poursuivre le travail amorcé dans les dernières années.

Publicité
Activer le son

La liste des chantiers en cours ou à réaliser dressée par l’élu est effectivement longue et il promet aux Maskoutains de « livrer des résultats » dans les quatre prochaines années. M. Bousquet vise notamment la mise en œuvre du plan de développement durable adopté en 2020, la relocalisation du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe au monastère du Précieux-Sang et l’ajout de 125 nouveaux logements sociaux et abordables en plus de ceux déjà annoncés, pour ne donner que quelques exemples.

En entrevue au COURRIER, il ne cache pas que la pandémie est venue freiner l’élan de plusieurs grands chantiers. Maintenant que le pire semble derrière nous, « j’ai le goût de continuer à les concrétiser et de contribuer à la relance de Saint-Hyacinthe », a-t-il commenté.

David maire? Peut-être un jour…

Puisque la possibilité qu’il se présente à la mairie a beaucoup circulé dans les cercles politiques maskoutains, particulièrement après que le maire Claude Corbeil eut annoncé qu’il cédait sa place à l’automne, LE COURRIER a voulu savoir s’il y avait effectivement songé.

« Oui, j’ai pensé à la mairie », a-t-il admis, mais il ne se voyait pas se « désengager » de ses nombreuses implications (Centre d’histoire, Office d’habitation, Habitations Maska, Magie de Noël, Grand Galop), qui sont possibles pour un conseiller, mais plus compliquées pour un maire. Le rôle de premier magistrat est également plus proche des opérations quotidiennes et de l’administration, a-t-il observé.

C’est néanmoins avec un « certain déchirement » que David Bousquet y a finalement renoncé pour la prochaine campagne, mais il ne ferme pas non plus la porte à une possible candidature à la mairie dans l’avenir.

« Je suis très fier de mon bilan à titre de conseiller municipal », a-t-il également affirmé, citant toute une série de projets auxquels il a contribué, allant de l’aménagement du nouveau parc Sacré-Cœur à la restauration de l’orgue Casavant Opus 9, à la négociation en cours d’une première alliance climatique avec les étudiants ou à la plantation de 200 arbres dans le boisé du Séminaire, par exemple.

Pour son prochain mandat, M. Bousquet a aussi dit vouloir se consacrer à des dossiers comme la protection des milieux naturels, la réfection de l’avenue Bernier, la réfection du tunnel piétonnier Laframboise et l’ajout de nouveaux modules de jeux au parc du Bois des Pins, entre autres.

image