29 juillet 2021
Un contrat de quatre saisons
David Savard signe avec les Canadiens de Montréal
Par: Maxime Prévost Durand

Dès l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mercredi, le défenseur maskoutain David Savard s’est entendu avec les Canadiens de Montréal. Il a signé un contrat de quatre saisons évalué à 14 M$. Photo Twitter TBLightning

La rumeur persistante des derniers jours s’est confirmée : le défenseur maskoutain David Savard se joint à l’organisation des Canadiens de Montréal.

Publicité
Activer le son

L’athlète de 30 ans, qui vient de remporter sa première Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay aux dépens de la Sainte Flanelle, a signé un contrat de quatre saisons d’une valeur de 14 M$, soit 3,5 M$ par année.

« D’avoir la chance de jouer avec les Canadiens de Montréal, une équipe qui a beaucoup d’histoire et que j’ai regardée en grandissant, c’était pour moi quelque chose que je ne pouvais pas laisser passer », a commenté David Savard en point de presse mercredi après-midi.

Le Maskoutain était devenu joueur autonome sans restriction à la fin de la saison. Son arrivée à Montréal était devenue le secret le moins bien gardé de la Ligue nationale de hockey (LNH) à l’approche de l’ouverture du marché des joueurs autonomes. La rumeur s’intensifiait de jour en jour et on parlait même d’une affaire déjà classée en début de semaine. L’annonce officielle des Canadiens n’a d’ailleurs pas tardé, mercredi, survenant à peine une heure après le début des signatures, alors que plusieurs médias confirmaient déjà la nouvelle.

« J’étais extrêmement content de pouvoir me joindre aux Canadiens. Peu importe le salaire, quand ils m’ont offert le contrat, j’ai dit oui tout de suite », a-t-il confié aux médias.

Les termes de ce contrat démontrent d’ailleurs bien sa volonté de se joindre au Tricolore puisque le défenseur avait un salaire annuel moyen de 4,25 M$ US avec son contrat précédent, signé avec les Blue Jackets de Columbus pour une durée de cinq saisons en 2015. Le Lightning était allé chercher ses services au cours de la dernière saison à la suite d’un échange avec la formation de l’Ohio afin d’ajouter un autre défenseur fiable à sa brigade pour les séries éliminatoires.

Outre le fait qu’il se joindra à l’équipe de son enfance, David Savard a évoqué une « décision de famille » pour expliquer son choix de s’entendre avec les Canadiens.

« D’autres équipes se sont présentées, mais l’offre des Canadiens était la meilleure option pour revenir proche de la maison et pouvoir voir notre famille plus souvent », a-t-il souligné, ajoutant plus tard que lui et sa conjointe trouvaient important de permettre à leurs jeunes enfants d’aller à l’école en français.

L’absence annoncée du défenseur étoile Shea Weber, aux prises avec des blessures, a également été un facteur qui a amené les Canadiens à manifester un intérêt à son égard, croit le natif de Saint-Hyacinthe. « Peut-être que si Shea avait été en santé, ils ne seraient pas venus me voir aussi rapidement, mais dès le début [du marché des joueurs autonomes], ils m’ont appelé et m’ont fait sentir qu’ils voulaient m’avoir. »

En dix saisons dans la LNH, David Savard a disputé 611 parties et a récolté 166 points, dont 41 buts. Du haut de ses 6 pieds 2 pouces et de ses 233 lb, le défenseur est réputé pour bloquer les tirs de l’adversaire. Il a d’ailleurs terminé au 8e rang du circuit Bettman à ce chapitre cette saison avec 109 tirs bloqués.

Une première en 49 ans

En signant avec les Canadiens de Montréal, David Savard serait le premier Maskoutain en plus de 49 ans à porter l’uniforme bleu-blanc-rouge, selon ce qu’il a été possible de trouver comme information au moment de mettre sous presse.

Le gardien Denis Dejordy, qui a principalement fait carrière avec les Blackhawks de Chicago et les Kings de Los Angeles, avait fait un bref passage avec les Canadiens à la fin de la saison 1971-72. Il avait toutefois disputé seulement sept rencontres avec la formation montréalaise avant de passer aux Red Wings de Détroit la saison suivante. Avant lui, Robert Rousseau avait suivi les traces de ses frères Rolland et Guy en portant lui aussi l’uniforme du Tricolore pendant dix saisons, de 1960 à 1970, avant de se joindre aux North Stars du Minnesota (1970-71) et aux Rangers de New York (1971 à 1975) pour terminer sa carrière.

image