18 mai 2017
Programmation 2017-2018
De bonnes nouvelles à Juliette-Lassonde
Par: Olivier Dénommée
De bonnes nouvelles à Juliette-Lassonde

De bonnes nouvelles à Juliette-Lassonde

Jean-Sylvain Bourdelais a dévoilé les grandes lignes de la programmation 2017-2018 du Centre des arts Juliette-Lassonde, dont la vente sera ouverte au grand public à compter du 3 juin. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Jean-Sylvain Bourdelais a dévoilé les grandes lignes de la programmation 2017-2018 du Centre des arts Juliette-Lassonde, dont la vente sera ouverte au grand public à compter du 3 juin. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Tel que le veut la tradition, la programmation de la saison 2017-2018 au Centre des arts Juliette-Lassonde (CAJL) a été annoncée en mai, dévoilant l’essentiel de ce que le principal lieu de spectacle maskoutain aura à offrir à son public dès cet automne.

Publicité
Activer le son

Le directeur général et artistique Jean-Sylvain Bourdelais a été très généreux durant son allocution, annonçant « 143 artistes pour 153 représentations » prévues de la fin de l’été 2017 au printemps 2018. Il a insisté sur la qualité et l’audace des pièces de théâtre que le CAJL présentera, dont Demain matin, Montréal m’attend. « C’est une super production qui est diffusée actuellement au TNM. Nous sommes choyés de l’avoir ici pour deux dates », indique M. Bourdelais. De plus, il admet avoir une certaine fierté d’accueillir la toute première représentation de La mort d’un commis voyageur hors Montréal, en janvier.

Côté humour, on note une augmentation nette de l’offre pour répondre à la demande toujours très forte : la programmation 2017-2018 contient 10 spectacles de plus que la précédente. Si plusieurs des shows proposés sont déjà en vente, d’autres viennent d’être ajoutés, comme ceux de Yves P. Pelletier, des Denis Drolet, de Sam Breton ou des Grandes Crues. Pour ce qui est du cirque, ajoutons une autre production du Cirque Éloize : Saloon, « un hybride entre danse et musique » inspiré par le Far West américain. M. Bourdelais s’attend à voir les billets disparaître très rapidement.

La musique à l’honneur

Jean-Sylvain Bourdelais a toutefois admis en entrevue que sa plus grande fierté dans la nouvelle programmation était le volet musical. « C’est un retour des artistes des années 80, avec Glass Tiger, Shawn Phillips et Kim Mitchell », souligne le directeur artistique. Mais beaucoup d’autres belles soirées sont prévues au programme, dont celles où le CAJL reçoit Karen Young avec Coral Egan, Petula Clark, Tire le Coyote (« Le Neil Young du Québec », d’après M. Bourdelais), Terez Montcalm avec Lorraine Desmarais, et Cordâme rendant hommage au compositeur Erik Satie. « Nous allons aussi recevoir Paul Piché, alors qu’il ne devait initialement offrir de spectacles qu’au Centre Bell et au Centre Vidéotron. Des invités-surprises, dont nous aurons les noms quelques semaines avant la représentation, sont à prévoir », annonce Jean-Sylvain Bourdelais.

En consultant le livret de la programmation, il est possible de constater que certains spectacles ont droit à un logo de pouce en l’air : cela veut dire que l’équipe du Centre des arts a eu un coup de cœur particulier. Ça mérite bien un petit coup d’œil!

Juliette sur son 36

Le CAJL s’est payé une cure jeunesse en entreprenant la refonte complète de son site web. Lancé le 9 mai, ce nouveau site se veut plus accueillant que celui qui était en place depuis 2008. En prime, les clients ont constaté un changement de billetterie dès le 10 avril : on a délaissé Admission pour un service plus jeune, plus démocratique et surtout moins dispendieux pour le consommateur : Tuxedo, créé par la compagnie montréalaise iCible.

D’autres bonnes nouvelles sont à prévoir à l’automne, alors que d’autres spectacles s’ajouteront à la programmation déjà bien chargée. D’ici là, les billets des soirées annoncées en mai sont déjà en prévente pour les membres. Il faudra attendre au 3 juin pour donner accès à l’ensemble de la programmation au grand public.

image