19 décembre 2013
De dinde et de cartes!
Par: Hélène Dion

Noël est à nos portes! Ça y est, la dinde et la tourtière font la loi à table! Et après les copieux repas, vient le temps du digestif. Après avoir fait sauter le bouchon de Champagne, qu’est-ce qu’on boit? Je vous propose quelques suggestions pour accompagner vos soirées festives en famille.

Faire un accord parfait entre un repas de Noël et un vin est un défi.

La raison en est que chaque tourtière a son secret, chaque dinde a sa farce et que c’est un moment durant lequel se réunissent différentes générations. Difficile de faire plaisir à tout le monde! Étant donné les multiples saveurs, textures et arômes que l’on retrouve dans un menu de Noël, il faut miser pour un vin rassembleur. Un vin qui aura la « chair* » nécessaire pour s’accorder avec la texture moelleuse du Cipaille ou du pâté à la viande, tout en ayant la souplesse pour accompagner la dinde et du fruit pour s’accorder avec les atocas. L’équilibre du vin doit être entre sa rondeur, ses tanins souples et « charnus » et une acidité nécessaire pour faire passer tout ce gras! Les vins rouges du sud de la France, de Bordeaux ou encore de Bolgheri (Toscane) s’y prêteront à merveille! Voici quelques suggestions : – Bolgheri 2011, Michele Satta, Code SAQ : 10843466, Prix : 23,35 $ – Greppicante, Bolgheri, Azienda I Greppi, Code SAQ : 11191826, Prix : 24,95 $ – Château de Cruzeau, Pessac-Léognan (Bordeaux), Code SAQ : 00113381, Prix : 24,95 $ – Cuvée Antique, Côtes du Rhône Villages Cairanne, Camille Cayran, Code SAQ : Prix : 20,95 $

À l’heure de la Dame de pique

En fin de soirée, on sort les cartes et le digestif! Si la crème de menthe était un « must » dans les années 80, cette liqueur est désormais objet de moqueries!

Elle peut pourtant donner de délicieux résultats sur une crème glacée vanille surmontée de copeaux de chocolat! Mais pour accompagner la partie de Dame de pique, la réalisation d’un casse-tête ou encore le moment de détente au foyer, sortez le Sortilège en version Whiskey ou crème. Le savant mélange de spiritueux et de sirop d’érable vous plongera dans le réconfort d’un Noël québécois! – Sortilège Crème d’érable, Code SAQ : 12139456, Prix : 29,90 $ (aussi disponible en format 1,14 litre). Le Sortilège Crème est issu d’un mélange de crème fraîche, de sirop d’érable et de whisky canadien. Les amateurs de Baileys seront servis, d’autant plus que l’arôme d’érable du Sortilège nous rapproche de notre terroir! – Sortilège Original, Code SAQ : 00522482, Prix : 34,50 $ Le Sortilège Original est pour sa part un mélange de whisky canadien et de sirop d’érable. Idéal pour ceux qui veulent s’initier au monde des spiritueux avec une touche sucrée. – Sortilège Prestige, Code SAQ : 11795961, Prix : 49,75 $ Le Sortilège Prestige est le spiritueux tout dédié pour les amateurs de Whiskey qui ont une dent sucrée. Le Sortilège Prestige est créé à partir de whiskies (de grains) canadiens, distillés en petits lots et vieillis au moins sept ans en fût de chêne. Ajoutez à cela le de sirop d’érable en touche finale et vous aurez l’équilibre entre les saveurs du spiritueux et celle de l’érable. Toutefois moins sucré que « l’original », les amateurs de spiritueux se délecteront du Prestige, à la saveur de whisky plus prononcée. Avec le Prestige ou l’Original, pourquoi ne pas servir des pacanes givrées ou encore l’accompagner d’un pouding chômeur! * Charnu : le terme charnu se rapporte à un vin dont les tanins sont ronds et veloutés avec un bon équilibre avec l’alcool. Pour être harmonieux et ne pas être « lourd et pâteux », le vin charnu doit posséder une bonne acidité. Pour sa part, la souplesse se réfère aux tanins qui semblent « malléables » en bouche, à l’opposé des tanins fermes qui sont plus « asséchants » et « durs ».

image