16 août 2012
La campagne dans Saint-Hyacinthe
De la jeune visite pour Pelletier
Par: Le Courrier
Le député de Saint-Hyacinthe et candidat du Parti québécois, Émilien Pelletier, entouré des membres du Comié national des jeunes du PQ qui lui ont rendu visite : Émile Grenier-Robillard, Julie Durand, Alexandre Banville, président du Comité, Sabrina Plante et Nicolas Hamel-Côté.

Le député de Saint-Hyacinthe et candidat du Parti québécois, Émilien Pelletier, entouré des membres du Comié national des jeunes du PQ qui lui ont rendu visite : Émile Grenier-Robillard, Julie Durand, Alexandre Banville, président du Comité, Sabrina Plante et Nicolas Hamel-Côté.

Les membres du Comité national des jeunes du Parti québécois redoublent d’ardeur durant cette campagne électorale. Ils en ont fait la démonstration dans Saint-Hyacinthe jeudi dernier, au grand plaisir d’Émilien Pelletier.

Le candidat du PQ a pu passer la journée à faire du porte-à-porte en compagnie de cinq jeunes irréductibles venus expressément dans la circonscription pour lui prêter main-forte, l’espace d’une journée.

« On voyage en caravane et on change de comté chaque jour. Jusqu’ici, on en a visité une douzaine. On est allé un peu partout : Montréal, Blainville, Sherbrooke, Drummondville, Saint-Jean et aujourd’hui, Saint-Hyacinthe. Nous avons ciblé 36 comtés où on ira donner un coup de main aux candidats qui nous sont chers », a expliqué le président du Comité national des jeunes du PQ, Alexandre Banville, étudiant de l’Université du Québec à Montréal. Pour l’arrêt à Saint-Hyacinthe, il était accompagné de quatre autres jeunes universitaires comme lui : Nicolas Hamel-Côté et Sabrina Plante, de Sherbrooke, Julie Durand, de Saguenay (Jonquière) et Émile Grenier-Robillard, d’Otterburn Park, qui lui étudie à l’université Paris-Sorbonne. Le président local du Comité, Frédéric St-Jean, s’est aussi joint au groupe. « Je dis merci à ces jeunes d’être ici pour faire valoir leur vision pour l’avenir. C’est très apprécié. Nous recevons une bonne réponse des gens; ils sont contents de voir leur député aller à leur rencontre avec des jeunes », a commenté Émilien Pelletier avant de repartir avec le groupe dans les rues de Saint-Hyacinthe en mi-journée.La caravane du Comité national des jeunes n’a pas manqué non plus de se rendre dans la circonscription de Laval-des-Rapides pour y encourager le tout jeune représentant du PQ, le Maskoutain Léo Bureau-Blouin, ex-président de la Fédération étudiante collégiale du Québec.« Nous sommes allés l’appuyer dans Laval-des-Rapides dès notre première journée d’activité », a signalé Alexandre Banville. Par ailleurs, iI s’est dit attristé de la démission de Gabriel Nadeau-Dubois comme porte-parole de la Coalition large de l’Association pour la solidarité syndicale étudiante (CLASSÉ). « Le gouvernement a voulu diaboliser Gabriel Nadeau-Dubois, même s’il s’est tenu debout sans jamais être violent. Ça me met en maudit que le gouvernement veuille faire porter le blâme aux jeunes. Il aurait pu régler ça il y a des mois », a-t-il ajouté à propos du conflit étudiant.

image