16 août 2012
6 e édition de la Coupe Le Blanc
De l’action jusqu’à dimanche
Par: Maxime Desroches

Une trentaine des plus talentueux joueurs de tennis âgés de 12 ans et moins, provenant de huit délégations, se disputent les honneurs de la sixième Coupe Le Blanc jusqu’à dimanche, sur les terrains du Parc Christ-Roi. Une nouvelle formule est adoptée cette année, alors que les participants défendent les couleurs de leur pays au lieu de compétitionner sur une base individuelle.

« L’idée nous a été proposée l’an dernier. Nous avons décidé de l’appliquer, car c’est une formule excitante à la fois pour les joueurs et pour les amateurs de tennis. Le concept de la Coupe Davis amène une dynamique différente », a déclaré le co-président de la Coupe Le Blanc, Sébastien Le Blanc, lors de la cérémonie d’ouverture tenue dimanche.

Au total, huit délégations, soit le Québec, le Canada, les États-Unis, le Mexique, le Brésil, la France, la Slovaquie et le Japon s’affrontent durant ce tournoi relevé. Une fois de plus, les membres des équipes participantes seront accueillis par des familles de Saint-Hyacinthe, ce qui confère un caractère chaleureux à l’événement.« Année après année, vous nous impressionnez par vos habiletés, votre désir de vaincre et votre grand esprit sportif. Je suis persuadé que cette année n’y fera pas exception », a souligné Sébastien Le Blanc en s’adressant aux joueurs lors de la présentation des délégations.

Abanda et Schnur donnent le ton

Après les présentations, les amateurs de tennis présents au Parc Christ-Roi ont pu assister à un match d’exhibition mettant aux prises la Québécoise Françoise Abanda, une ancienne de la Coupe Le Blanc maintenant âgée de 15 ans, à l’Ontarien Brayden Schnur, âgé de 17 ans et classé 100 e à l’ITF chez les garçons d’âge junior. La rencontre, tenue dans la bonne humeur, a offert plusieurs frappes spectaculaires d’un côté comme de l’autre.

La fulgurante ascension de la jeune Abanda a été bien documentée depuis le début de l’été. En juillet, elle s’est frayé un chemin jusqu’aux demi-finales de Wimbledon chez les juniors, en simple et en double. Elle a notamment battu la favorite du tableau féminin en simple afin d’y accéder.Puis, plus récemment, elle a remporté les deux premières rencontres du tableau de qualification à la Coupe Rogers, avant de s’incliner lors du troisième match, qui advenant une victoire lui aurait donné une place au sein du tableau principal. « Je me souviens très bien de mes deux participations à la Coupe Le Blanc. J’en garde d’excellents souvenirs », raconte celle qui avait été une fois finaliste en 2008, une fois championne en 2009. Très peu de tournois de qualité existent pour les joueurs de cet âge. C’est une très belle initiative des organisateurs de la Coupe Le Blanc. Ça permet aux jeunes de se comparer aux meilleurs joueurs d’un peu partout dans le monde. »Les délégations finalistes s’affronteront dimanche au Parc Christ-Roi. Visitez le www.coupeleblanc.com pour plus de détails.

image