27 juillet 2017
Jeux du Canada
De lanceur au baseball à lanceur du javelot
Par: Maxime Prévost Durand
De lanceur au baseball à lanceur du javelot

De lanceur au baseball à lanceur du javelot

Jacob Didier représentera le Québec à l’épreuve de lancer du javelot aux Jeux d’été du Canada, à Winnipeg. Photo Courtoisie

Jacob Didier représentera le Québec à l’épreuve de lancer du javelot aux Jeux d’été du Canada, à Winnipeg. Photo Courtoisie

Il y a à peine un an, Jacob Didier défendait les couleurs des Guerriers de Granby dans la Ligue de baseball junior élite en tant que lanceur. Cet été, le Maskoutain a délaissé le baseball, mais pas son rôle de lanceur. À la place de la balle, c’est un javelot qu’il s’amuse à lancer, une discipline qui l’amènera au cours des prochains jours à représenter le Québec aux Jeux d’été du Canada, à Winnipeg.

L’athlète de 21 ans a confirmé sa place dimanche dernier à l’occasion du championnat provincial d’athlétisme. Il sera l’un des deux seuls membres d’Équipe Québec à l’épreuve de lancer du javelot, en compagnie de son partenaire d’entraînement, Gabriel Bisson-Desrosiers.
Rien ne laissait pourtant présager qu’il irait aux Jeux du Canada en athlétisme. Joueur de baseball depuis l’âge de 5 ans, Jacob a gravi les échelons des niveaux élites jusqu’à l’Académie de baseball du Canada. Il a également joué trois saisons dans la LBJEQ, une avec le Rocket de Coaticook, puis deux avec les Guerriers de Granby.
Malgré son amour pour le baseball, il se souvient avoir eu un premier coup de cœur pour le lancer du javelot à la fin de son adolescence. « J’avais participé à une épreuve de lancer du javelot lorsque j’étais en 5e secondaire, durant des olympiades. Comme j’étais lanceur au baseball, j’avais déjà une technique de lancer et j’avais aimé la discipline. »
Ce coup de cœur aura été mis en veille jusqu’à son entrée à l’Université de Sherbrooke l’automne dernier, alors qu’il cherchait à pratiquer un autre sport. « Pour continuer à jouer au baseball, il aurait fallu que je sois plus près de la région de Montréal. En choisissant l’Université de Sherbrooke, j’ai cherché s’il y avait du baseball et il n’y en avait pas vraiment. Je me suis souvenu que j’avais bien aimé le lancer du javelot, alors je me suis inscrit au club d’athlétisme de Sherbrooke. Depuis ce temps, c’est le sport que je pratique. »
Il passait ainsi d’un sport d’équipe à une discipline individuelle, une transition qui s’est bien faite de son côté. « Une des beautés du lancer du javelot, c’est que tu peux toujours t’améliorer. Il n’y a pas de limite », soutient-il.
Sans le savoir, le fait d’avoir joué au baseball représentait toutefois une arme à double tranchant, puisque les techniques de lancer sont bien différentes l’une de l’autre. Une erreur à ce niveau peut entraîner d’importantes blessures. « Au baseball, la balle pèse environ 125 g, tandis que le javelot est de 800 g. C’est trop lourd pour le lancer de la même façon », fait-il remarquer.
Il a d’ailleurs appris à la dure l’importance de ne pas dévier de cette technique spécifique au javelot. À sa première compétition ce printemps, la même qui lui a permis d’atteindre les standards des Jeux du Canada grâce à un lancer de 60,16 m, Jacob subissait un stress ligamentaire au coude. Cette blessure aurait pu compromettre ses espoirs de représenter le Québec à Winnipeg cet été. La guérison s’est bien déroulée, même s’il n’est pas revenu encore complètement à 100 % de sa forme.
Il aura fallu attendre jusqu’à dimanche dernier, lors du championnat provincial senior d’athlétisme, pour qu’il confirme sa participation. « Le comité de sélection m’a demandé de faire cette compétition pour s’assurer que j’étais en assez bonne forme. Je n’ai pas atteint des distances aussi grandes que souhaité, mais c’était assez satisfaisant pour que j’aille à Winnipeg. »
En plus de Jacob Didier, deux autres athlètes de Saint-Hyacinthe seront à Winnipeg pour les Jeux du Canada. Justine Roy et Perrine Bouchard font partie des 24 nageurs qui formeront l’Équipe Québec de natation. Elles avaient assuré leur participation en atteignant les standards nécessaires durant le championnat provincial AAA. L’Hilairemontais Nicolas Tremblay, membre du programme sport-études de l’école secondaire Fadette, sera quant à lui membre de la formation québécoise de baseball.

image