8 juin 2017
Carte blanche
De mal en pis!
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Les élucubrations d’un Donald Trump devraient nous laisser indifférents, alors que son élection à la tête des États-Unis appartient désormais à l’Histoire! « Ils l’ont voulu, qu’ils vivent avec! » D’accord sur le principe, mais les choses se compliquent lorsque ses décisions affectent le monde entier.

C’est le cas notamment de deux décisions récentes, liées entre elles, qui nous touchent directement, à savoir la réhabilitation du charbon et le retrait de l’Accord de Paris. Il est incroyable qu’une personne occupant un poste aussi important que président de la première puissance mondiale – pour le moment – ait la mémoire aussi courte!

Il y a quelques décennies à peine, l’utilisation du charbon, une énergie fossile, a été liée directement aux pluies acides qui dévastaient de vastes régions, dont le Québec. Ce n’est pas sans raison que cette matière a été abandonnée, et continue de l’être dans plusieurs pays, comme source de production d’énergie électrique.

À l’époque, je collaborais à une revue portant sur la pêche et la chasse. Et j’ai été en mesure de prendre alors connaissance de plusieurs dossiers mettant en lumière l’influence nocive des gaz toxiques émis par le charbon.

Par un effet incontournable, le courant jet (Jet Stream) apportait directement ce poison le long de la Vallée du Saint-Laurent, stérilisant les lacs sur son passage. Le phénomène était bien documenté pour le nord-est des États-Unis, soulevant des protestations tout le long de son trajet.

En sortant unilatéralement de l’accord de Paris et en décrétant que le charbon serait une source de production d’énergie, le président Trump ouvre à nouveau une boîte de Pandore. Il se prépare à empoisonner ses concitoyens, mais aussi ses voisins. C’est une autre limite qu’il ne devrait pas franchir! 

image