3 juin 2021
De nouveaux restaurants s’installent à Saint-Hyacinthe
Par: Eliane Tremblay-Moreau

La façade du Quesada qui se situe sur le boulevard Casavant Est. Photo François Larivière | Le Courrier ©

De nouvelles bannières de restaurants ouvriront leurs portes prochainement à Saint-Hyacinthe. Notamment le restaurant de burgers et de cocktails La Belle et La Bœuf, le restaurant de plats grecs Souvlaki Bar et le restaurant de mets mexicains Quesada. Ces nouveaux restaurants risquent fort de plaire aux Maskoutains. La pénurie de main-d’œuvre reste toutefois un défi que les restaurateurs doivent surmonter.

Publicité
Activer le son

La Belle et La Bœuf

Le restaurant à succès La Belle et La Bœuf est une propriété de Foodtastic. Il se targue d’être le premier restaurant au Canada à introduire la mixologie et les jeux de table. Ce restaurant offrant un choix varié de burgers ouvrira ses portes en juin et sera situé sur le terrain des Galeries St-Hyacinthe. Il est l’un des 26 restaurants appartenant au Groupe D Restos.

Le directeur marketing du Groupe D Restos, Alexandre Lavoie, affirme que le Groupe n’éprouve aucune crainte quant à l’embauche du personnel. « La Belle et La Bœuf a tellement une grande notoriété que les gens aiment et veulent travailler là. On compte embaucher une cinquantaine d’employés », indique-t-il.

Le Groupe D Restos est aussi le franchisé du Bâton Rouge, actuellement fermé en raison de la situation incertaine quant à la fiabilité de la structure du Complexe Johnson. « Nous n’avons aucun détail sur ce qu’il se passe et quand nous pourrons rouvrir le restaurant », ajoute M. Lavoie.

Quesada

Le restaurant mexicain Quesada est l’endroit idéal pour manger des burritos, des tacos et des quesadillas. Il ouvrira ses portes dès le 9 juin. Situé sur le boulevard Casavant Est, il sera opéré par le Maskoutain Simon Bilodeau. Cet amateur de cuisine mexicaine trouvait qu’il manquait de ce type de restaurant à Saint-Hyacinthe.

Il est toujours à la recherche d’employés pour pourvoir les postes de commis de cuisine. Le restaurateur aurait besoin d’une équipe de 10 à 15 personnes pour commencer en force. « Chez Quesada, les employés sont polyvalents et ils font un peu de tout. Je ne pensais pas avoir de la difficulté à trouver de la main-d’œuvre. Je pensais qu’ouvrir une nouvelle bannière allait créer un engouement, mais je ne reçois pas énormément de curriculum vitae », dit Simon Bilodeau.

Le jeune entrepreneur se dit craintif de plonger dans ce nouveau domaine, mais il est tout de même content d’apporter de nouvelles saveurs dans la région.

Souvlaki Bar

Le Souvlaki Bar est aussi une propriété de l’entreprise montréalaise Foodtastic. Il se présente comme étant l’endroit idéal pour déguster des plats frais grecs. Ces restaurants rappellent les tavernes de bord de mer sur les îles et le long des côtes de la Grèce. La franchise maskoutaine ouvrira vers la fin du mois de juin. Elle sera située dans le stationnement des Galeries St-Hyacinthe en face de la Cage – Brasserie sportive.

Le vice-président marketing de Foodtastic, Vlad Ciobanu, affirme qu’il est conscient qu’il y a actuellement une pénurie de main-d’œuvre dans l’industrie et que recruter des employés qualifiés n’est pas une mince affaire. Il indique même que beaucoup de gens ont abandonné le domaine.

« Notre processus de recrutement se base sur des facteurs solides et des objectifs qui visent à satisfaire notre clientèle à tout prix. Il est essentiel d’engager les bonnes personnes qui représentent les valeurs du Souvlaki Bar et celle de sa clientèle », souligne-t-il. Ce restaurant nécessitera l’embauche de 15 à 20 employés. « Nous sommes heureux d’ouvrir une expérience fresh à notre nouvelle clientèle de Saint-Hyacinthe », conclut Vlad Ciobanu.

image