10 avril 2020
Décès de la conseillère Nicole Dion Audette
Par: Le Courrier

Élue en 1996, la conseillère municipale Nicole Dion Audette est décédée. Elle représentait le district Hertel-Notre-Dame qu’elle a habité pendant une cinquantaine d’années. La Ville de Saint-Hyacinthe a réagi à cette nouvelle par voie de communiqué.

Publicité
Activer le son

C’est avec une immense tristesse que la Ville de Saint-Hyacinthe a appris le décès de la conseillère municipale du district Hertel-Notre-Dame, Nicole Dion Audette, à l’âge de 73 ans, à la suite d’un combat contre le cancer. « Mme Dion Audette était une collègue intègre, engagée et très appréciée au sein du conseil. Elle a amorcé son implication dans le milieu municipal en novembre 1996, devenant ainsi l’une des premières femmes à siéger au conseil municipal de Saint-Hyacinthe, et ce, durant 24 ans. Elle était une ardente défenderesse des droits des femmes, des personnes handicapées et des aînés ».

Madame Dion Audette a été impliquée dans plusieurs comités, notamment au comité consultatif d’urbanisme de la Ville à titre de présidente pendant de nombreuses années. Elle a également été commissaire à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe et s’est en outre impliquée dans différents comités à la MRC des Maskoutains, entre autres, à titre de présidente du comité de transport. « Cette femme d’exception et au grand cœur a toujours été active, présente dans son district et très sollicitée par un bon nombre d’organismes locaux dans lesquels elle assurait un rôle significatif. Elle a contribué largement au développement de la ville et avait à cœur le bien-être des citoyens de notre communauté. Elle laissera sa marque à travers plusieurs projets, dont le futur pôle culturel et le futur centre communautaire pour les 50 ans et plus. Je souhaite en mon nom, en celui des conseillers municipaux et de toute l’équipe municipale offrir mes plus sincères condoléances à toute sa famille », a tenu à souligner le maire Claude Corbeil. Le drapeau des Armoiries flottant au mât de l’hôtel de ville a été mis en berne pour une semaine.

Commentaires et réactions à lire dans Le Courrier jeudi prochain.

image