9 mai 2013
Saint-Hyacinthe
Décès de Laurier Comtois
Par: Le Courrier
Laurier Comtois, conseiller à Saint-Hyacinthe de 1980 à 1996.

Laurier Comtois, conseiller à Saint-Hyacinthe de 1980 à 1996.

Un ancien conseiller municipal à la Ville de Saint-Hyacinthe, Laurier Comtois, s’est éteint le 29 avril, à l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe, à l’âge de 82 ans.

Publicité
Activer le son

M. Comtois avait d’abord siégé au conseil municipal de l’ancienne ville de Saint-Joseph de 1973 jusqu’au regroupement municipal de janvier 1976. Élu conseiller à la nouvelle ville de Saint-Hyacinthe en 1980, il devait conserver son siège jusqu’aux élections de 1996, auxquelles il n’avait pas participé.

Le conseiller Bernard Barré, qui représente le district La Providence depuis 1988, se souvient très bien de l’époque où Laurier Comtois siégeait avec lui au conseil. Il l’a dépeint comme un homme fier, très dévoué pour sa communauté.« Je l’avais croisé à l’automne à une séance d’information sur le projet du tunnel; c’est la dernière fois que je lui ai parlé. Il avait l’air en bonne forme, il discutait avec les gens, il leur donnait son opinion. Ça a toujours été un gars très impliqué : il était sur le terrain », souligne Bernard Barré.Il a expliqué que durant ses premières années au conseil, il existait une sorte de conflit générationnel entre lui et certains conseillers plus âgés. « Ça faisait souvent des flammèches, et avec lui plus qu’avec n’importe qui d’autre. J’ai eu de bons échanges musclés avec M. Comtois, mais d’un autre côté, on se respectait. »Quand il ressasse ses souvenirs du temps où il côtoyait Laurier Comtois, il pense tout de suite aux élections de 1992 et à la défaite annoncée de M. Comtois dans le district Yamaska, par une seule voix derrière Johanne Tanguay Delage, qui n’avait d’abord pas cru à sa victoire. « J’étais tellement sûre de ne pas gagner que je me suis présentée ici en tant que candidate défaite », avait-elle confié au COURRIER après l’annonce des résultats à l’hôtel de ville.Mais Laurier Comtois devait demander un recomptage judiciaire, et son initiative a fait tourner le vent. Il a ainsi empêché que Mme Delage devienne, en 1992, la première femme à siéger au conseil de Saint-Hyacinthe. « Elle était venue faire la première assemblée plénière, mais à la séance publique, c’est Laurier Comtois qui était là. Il venait d’apprendre qu’il avait remporté l’élection par quatre voix. Mais il était tellement choqué de ce qui était arrivé qu’il avait déclaré : « ce sera mes quatre dernières années au conseil! » Il avait commencé son mandat comme ça », raconte Bernard Barré.Il se souvient aussi que son père, qui était chef de police à l’époque, avait souvent affaire au conseiller Comtois parce que la sûreté municipale était l’un des dossiers dont il s’occupait assidûment. « C’était un gros travaillant qui consacrait énormément de temps aux affaires de sa ville. Je garde un bon souvenir de lui à cause de son dévouement. »Les funérailles de Laurier Comtois ont eu lieu le 4 mai en l’église Assomption.

image