8 novembre 2012
Hockey junior AAA
Défensive et intensité à l’honneur
Par: Maxime Prévost Durand
Les Lauréats se sont inclinés 3 à 1 contre le Collège Français de Longueuil dimanche après-midi au Stade L.-P.-Gaucher.

Les Lauréats se sont inclinés 3 à 1 contre le Collège Français de Longueuil dimanche après-midi au Stade L.-P.-Gaucher.

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe et le Collège Français de Longueuil ont disputé leur dernier face à face prévu en saison régulière déjà dimanche. La meilleure équipe de la division Alexandre Burrows a eu le meilleur sur les Maskoutains. Les Lauréats se sont inclinés 3 à 1 au Stade L.-P.-Gaucher.

publicité

1140sp5s-laureats

La rencontre a été décevante du côté offensif, mais l’intensité a été au rendez-vous. « C’était un match avec beaucoup d’émotion, il y a une grande rivalité qui s’est installée entre nous cette saison, même s’ils ne font pas partie de notre division », soutient Stéphane Donais, entraîneur-chef des Lauréats.

Il a fallu attendre jusqu’en deuxième période pour que la rondelle se retrouve derrière un des deux gardiens. Alexis Métivier a ouvert la marque avec son tout premier but de la saison, donnant ainsi les devants aux Lauréats. Vers la mi-période, le Collège Français a riposté avec le 17e filet de Vincent Blanchette.L’issue de la rencontre s’est décidée tard en troisième période. Maxime Guyon a poussé le Collège Français en avant pour la première fois du match avec un peu plus de cinq minutes à faire au tableau indicateur. À peine trois minutes plus tard, Ludovic Kabambi a assuré la victoire à Longueuil.Au chapitre des tirs au but, le total a été plutôt bas, alors que les Lauréats ont tiré 25 fois sur le gardien Paul Jr Bourbeau. Le Collège Français a quant à lui atteint le filet de Julien Giroux 32 fois. « Ça a été un match intense physiquement », mentionne l’entraîneur-chef des Lauréats pour expliquer ce bas total.« On a encore bien joué, mais ils ne nous ont pas vraiment donné de chances de marquer. Ils ont bien fermé le jeu. » La défensive des Lauréats a également bien fait, mais une erreur d’exécution a finalement mené au but de la victoire.Pour tenter de changer la donne pour les prochains matchs à venir, des changements de trio sont à prévoir. « On va essayer différentes combinaisons à l’entraînement, on va mélanger les cartes. »

Giroux domine

Dans cette rencontre, les attaquants des Lauréats se sont butés au gardien avec la moyenne de buts accordés la plus basse de la ligue (2,35). Leur propre gardien de but, Julien Giroux, figure tout de même parmi l’élite de la ligue au niveau du pourcentage d’efficacité et de la moyenne de buts accordés.

Malgré une période plus difficile pour l’équipe du Cégep de Saint-Hyacinthe, Giroux se démarque dans la colonne des victoires. Il affiche le meilleur pourcentage d’efficacité avec une statistique de 0.922. À titre comparatif, Bourbeau, du Collège Français, montre une efficacité de 0.911, malgré six victoires de plus que le numéro 30 des Lauréats.« Il nous donne toujours une chance de gagner, il se comporte comme un vétéran », soutient Stéphane Donais à propos de son gardien de Saint-Eustache.Deux matchs sont à l’affiche pour les Lauréats cette fin de semaine, tous deux contre des rivaux de la division David Perron. Ils joueront demain soir à Granby contre les meneurs de leur division, les Inouks, et seront de retour au Stade L.-P.-Gaucher dimanche après-midi pour un affrontement contre les Cougars de Sherbrooke.Le Cégep de Saint-Hyacinthe montre une fiche d’une victoire et une défaite contre les deux formations. « Notre division est forte, on n’a pas le choix de performer », conclut l’entraîneur-chef.

image