18 juillet 2013
Défi relevé pour Louis Cyr
Par: Le Courrier
L'acteur Antoine Bertrand avait tous les atouts pour camper le rôle de Louis Cyr.

L'acteur Antoine Bertrand avait tous les atouts pour camper le rôle de Louis Cyr.

En s’intéressant à Louis Cyr, le réalisateur Daniel Roby s’exposait à un défi de taille. D’abord parce que son héros n’a jamais connu la défaite, mais aussi parce que son épopée n’avait encore jamais été portée au grand écran. Malgré les attentes élevées, Louis Cyr — L’homme le plus fort du monde réalise le tour de force avec brio.

Nul doute, Louis Cyr a tout pour briller en tête du box-office québécois cet été. Et les recettes récoltées au cours de la première fin de semaine suivant sa sortie en salle le confirment. Malgré la température ensoleillée, le film a amassé 389 198 $.

Il faut le dire, Louis Cyr est un monument qui a marqué l’histoire du Québec. Sa vie a été largement documentée et tout le monde a déjà entendu parler de ses exploits. Ce qui n’est toutefois pas le cas pour l’homme derrière la légende. À l’inverse du personnage médiatisé, on découvre avec le film Louis Cyr les faiblesses du héros. Un peu à la manière des films biographiques tels que Ma vie en cinémascope ou Maurice Richard.Avec pour narrateur le meilleur ami de Cyr, Horace Barré, l’histoire retrace les pans forts de la vie de celui que l’on surnommait le Samson canadien. Vers la fin du XIX e siècle, dans le Massachusetts, Cyr était un ouvrier canadien-français qui gagnait le salaire de deux hommes et mangeait pour dix. Il quitte sa famille avec son épouse, Mélina Comtois, pour voyager aux côtés d’un promoteur irlandais qui exploitera sa force dans les foires. Après la fuite à l’anglaise de ce dernier, Cyr gagne Montréal et fait la rencontre d’Horace Barré. Avec son agent Gustave Lambert, il foule les théâtres et se fait connaître à la grandeur du pays. Jusqu’à son décès en 1912 à Saint-Jean-de-Matha, Cyr se battera pour obtenir le titre de l’homme le plus fort du monde. Il ne reculera devant rien et ses exploits n’ont encore jamais été battus à ce jour. Sous sa musculature imposante, se cachait toutefois un homme vulnérable.C’est dans ce sens d’ailleurs qu’Antoine Bertrand est allé extraire l’essence de son jeu. Physiquement, rares sont les acteurs qui auraient pu camper le rôle de Louis Cyr. Il est vrai que sans comparatif au niveau de l’interprétation, Antoine Bertrand avait beau jeu. Mais son interprétation juste et équilibrée de l’homme fort humanise le colosse dont l’histoire se souvient sans plonger dans le mélodrame.

image