28 juin 2012
Première assemblée générale annuelle de la Filière porcine coopérative
Déjà une année de grandes réalisations
Par: Le Courrier

La Filière porcine coopérative a tenu le vendredi 1 er juin à Québec sa toute première assemblée générale annuelle durant laquelle elle a présenté à ses membres une rétrospective des grandes réalisations depuis sa création en avril 2011.

« Un peu plus d’un an après sa fondation, la filière affiche fièrement ses résultats et démontre une volonté de faire bouger les choses par ses nombreux accomplissements cette année », a mentionné Clément Pouliot, président de la Filière porcine coopérative.

Entre autres accomplissements, le nouveau programme Porc certifié La Coop entraîne une augmentation du taux de sélection sur les marchés internationaux. De plus, l’augmentation du poids des porcs permet de produire plus de viande aux mêmes coûts à l’abattoir. Aussi, la collaboration avec Olymel a permis d’éliminer rapidement le phénomène de porcs en attente à la période des fêtes. Les bonnes pratiques entourant la manipulation des porcs et un souci du bien-être animal sont intimement liés à l’amélioration de la qualité de la viande. Également, la Filière porcine coopérative favorise la prise en compte sans précédent du métier du producteur dans l’industrie porcine.

Des réalisations d’un bout à l’autre de la chaîne de production

Si la Filière porcine coopérative a connu d’aussi bons résultats cette année, c’est d’abord et avant tout grâce à l’excellent travail de coopération entre l’ensemble des intervenants de la filière, soit les producteurs, les coopératives, Olymel s.e.c. et La Coop fédérée.

Cette collaboration sans pareil a permis d’apporter des améliorations au programme Porc certifié La Coop et d’engendrer des changements positifs dans la chaîne de production. Cette quasi-coopérative, créée à l’intérieur de La Coop fédérée et bien arrimée avec les coopératives du réseau La Coop, permet de créer un lien d’intérêt des producteurs de porcs du réseau avec Olymel s.e.c. Les retombées positives de l’approche filière dans le domaine du porc sont ainsi perceptibles. Des coûts de production ont été réduits, et l’amélioration des composantes de qualité recherchées par les clients a permis de conserver ou de récupérer des parts dans les marchés les plus lucratifs. « Avec une bonne synergie entre les différents maillons de la chaîne, la Filière porcine coopérative fait un excellent travail pour les producteurs de porc indépendants qui désirent travailler en coopération », déclare Réjean Vermette, producteur de porc et membre du comité de coordination de la Filière porcine coopérative. Toutes ces réalisations s’inscrivent dans une démarche d’amélioration de la qualité de la viande qui nous permet de répondre aux exigences des marchés nationaux et internationaux, le tout dans un climat d’incertitudes économiques liées à la crise des finances publiques européennes et américaines qui affectent les consommateurs et les producteurs.

Une ristourne historique

Pour la première fois dans l’histoire de La Coop fédérée, une ristourne est remise aux producteurs de porc membres de la Filière porcine coopérative. C’est 8 250 000 $ qui sont versés à même les excédents de La Coop fédérée, dont la répartition est de 10 $ par porc et 7 $ par dose de semence.

La Filière porcine coopérative remercie le conseil d’administration de La Coop fédérée pour son appui et pour la décision de transférer une partie des bénéfices annuels de l’entreprise au profit de cette nouvelle filière.

Un nouveau site Internet

Finalement, une nouvelle plateforme Internet pour la Filière porcine coopérative voit le jour en ce 1 er juin. Celle-ci permettra de tenir les producteurs au courant des actions de la filière et d’informer les gens de l’industrie et la population de sa mission collective. Visitez le www.po rcLaCoop.coop pour découvrir ou redécouvrir la filière!-30-

image