11 janvier 2018
Délier les cordons pour des marionnettes géantes
Par: Olivier Dénommée
Plus de 36 000 curieux ont déjà assisté au spectacle Les Géants de l’Étang dans les deux dernières années. La pièce sera présentée une dernière saison en 2018.

Plus de 36 000 curieux ont déjà assisté au spectacle Les Géants de l’Étang dans les deux dernières années. La pièce sera présentée une dernière saison en 2018.

L’ambitieux projet du Théâtre de la Dame de Cœur (TDC) d’amasser 5 millions de dollars pour mettre à jour et aux normes ses installations à Upton est en voie de se concrétiser : le directeur général et artistique, Richard Blackburn, considère que la campagne de collecte de fonds auprès des entreprises et des particuliers de la région a été un franc succès, attirant 193 420 $ selon les données du 29 décembre.

Au total, une quarantaine de donateurs, corporatifs ou individuels, ont accepté de soutenir le TDC. La plus généreuse donatrice, précise M. Blackburn, est la caisse Desjardins d’Acton Vale-Rivière Noire, avec 15 000 $. « Cet argent amassé sert de levier économique pour obtenir des subventions des différents paliers gouvernementaux, explique-t-il. Ce montant est une réponse suffisante pour montrer l’intérêt du milieu envers notre institution, surtout qu’on est en région! »
Le montant, placé dans la Fondation communautaire de l’Estrie, pourra être apparié par le programme provincial Mécénat Placement Culture, amenant le total à « presque 378 000 $ », estime M. Blackburn. Ce serait plus qu’assez pour convaincre le gouvernement de fournir le reste de la somme requise.
La prochaine étape sera de « poser un diagnostic » sur tout ce qu’il y a à faire pour la mise aux normes du TDC afin de soumettre les demandes de subventions. « Nous collaborons déjà avec le ministère de la Culture, et cela faisait longtemps que le Ministère attendait qu’on le fasse, notre projet », précise Richard Blackburn. Il n’a aucune inquiétude quant à la réalisation de cette mise à jour de 5 M$ considérée « raisonnable » par les deux paliers gouvernementaux et prévoit en arriver à un accord de principe dans la prochaine année pour ce qui est des priorités. Déjà fort de 41 ans d’histoire, le TDC pourra, grâce à cette prochaine mise à jour, perdurer pour « encore 40 ans », croit fermement son directeur général et artistique.
Laisser la maison en ordre
L’importance de faire cette mise aux normes est d’autant plus grande pour Richard Blackburn qui souhaite faire place à la relève d’ici 2021. « Notre vie entière est là, et on a connu les quatre phases de développement. L’idée est de laisser la maison en ordre au moment de partir », explique-t-il, précisant qu’il ne cessera pas de sitôt de graviter autour du Théâtre de la Dame de Cœur en offrant son mentorat.
Le fait que la production Les Géants de l’Étang soit assez populaire pour présenter une troisième saison a bien rendu service à l’équipe, qui a bénéficié de plus de temps pour consacrer ses énergies ailleurs, dont à la collecte de fonds. Cette année supplémentaire permet également de peaufiner davantage la pièce à venir en 2019. « On n’a pas perdu de temps pour la prochaine production, sur laquelle on travaille dur. Beaucoup nous disent que la barre est haute! » Un défi qui semble loin d’affoler Richard Blackburn.

image