2 juillet 2015
Délit de fuite : le suspect toujours détenu
Par: Maxime Prévost Durand
Avant de foncer sur les piétons, Steven Anderson a fracassé la vitre arrière d’une autre voiture stationnée en bordure de la route. Photo Bruno Beauregard

Avant de foncer sur les piétons, Steven Anderson a fracassé la vitre arrière d’une autre voiture stationnée en bordure de la route. Photo Bruno Beauregard

Une semaine après avoir commis un délit de fuite, ayant causé d’importantes blessures à un piéton, Steven Anderson, de Saint-Pie, est toujours détenu. Le jeune homme de 23 ans fait face à de nombreuses accusations, dont deux de conduite dangereuse.

Publicité
Activer le son

Dans la nuit du 24 au 25 juin, l’accusé, au volant d’une voiture, a foncé tout droit sur deux piétons qui circulaient sur la rue Jacques-Cartier à Saint-Pie, blessant gravement l’un d’entre eux, avant de prendre la fuite.

Il a été retrouvé plus tard dans la nuit par les policiers dans une demeure à Saint-Hyacinthe, où il s’était réfugié. Il a résisté à son arrestation, en plus de se livrer à des voies de fait sur les agents de la paix.

Le piéton happé, un homme de 20 ans, a été transporté à l’hôpital, où son état s’est stabilisé. Sa vie serait hors de danger, selon les autorités.

Avant de monter à bord de la voiture, Steven Anderson aurait causé des méfaits à un autre véhicule, stationné en bordure de la rue Jacques-Cartier. À l’aide d’un objet contondant, il a notamment brisé la vitre arrière du véhicule. Une dispute avec le propriétaire de la voiture aurait mené à ces actes violents.

Les deux piétons visés par les actions qui ont suivi n’auraient pas de lien direct avec cette querelle. Ils auraient plutôt été témoins de la scène, a précisé Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Anderson a comparu au Palais de justice de Saint-Hyacinthe le 25 juin en après-midi et est demeuré détenu. Il doit revenir en cour le 3 juillet pour son enquête sous caution et son orientation de déclaration.

Des accusations de conduite dangereuse, dont une ayant causé des lésions corporelles, ont été déposées contre lui. Il fait aussi face à plusieurs chefs de voies de fait sur les piétons et sur les policiers.

image