29 mars 2018
Légalisation du cannabis
Demande de financement pour l’organisme Satellite
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Madame la ministre Lucie Charlebois, à l’aube de l’entrée en vigueur de la loi visant à légaliser le cannabis, je souhaite porter à votre attention l’importance de considérer l’organisme Satellite dans la répartition de l’enveloppe de 25 millions de dollars dédiée à la prévention des dépendances en matièrede cannabis, annoncée lors de la dernière mise à jour économique du gouvernement du Québec.

Issu du Regroupement en prévention des dépendances et fondé en 1991 par un groupe de parents bénévoles pour pallier le manque de ressources dans la région, Satellite se consacre depuis plusieurs années à la prévention des dépendances, notamment le cannabis, par le biais d’ateliers d’animation. 

Au fil des ans, l’organisme s’est professionnalisé et embauche désormais du personnel qualifié qui œuvre sur la quasi-totalité du territoire de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Satellite dessert ainsi 23 écoles primaires et sept écoles secondaires, en plus d’offrir soutien et ressources aux proches des jeunes touchés par la dépendance.

À l’approche de la légalisation du cannabis au Canada, les organismes tels que Satellite seront de plus en plus sollicités. Actuellement, Satellite ne bénéficie que d’un financement de 60 313 $ provenant du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), depuis que le FISCA (70 000 $) de Santé Canada s’est terminé en décembre 2017.

C’est pourquoi je vous demande, Madame la ministre déléguée, de considérer l’organisme Satellite, qui possède déjà toute l’expertise nécessaire pour prévenir la dépendance au cannabis chez les jeunes. En lien directement avec la thématique des drogues (Mon indépendance, j’y tiens!), c’est environ 1 200 jeunes du secondaire que Satellite a rencontrés au cours des derniers mois, pour un total de 5 300 jeunes dans la dernière année.

Comme les interventions locales doivent être priorisées dans la lutte contre les dépendances, nous estimons qu’octroyer un montant de 250 000 $ annuellement à cet organisme, qui effectue un travail colossal depuis plus de 25 ans dans ma circonscription, serait nécessaire. 

Avec ses nombreux ateliers de sensibilisation pour les jeunes et ses ressources pour les parents, il va sans dire que les services offerts par Satellite cadrent parfaitement dans la mission de la nouvelle enveloppe annoncée lors de la dernière mise à jour économique. 

Une telle subvention permettrait à Satellite de pallier la fin de son financement fédéral, de stabiliser ses effectifs à trois intervenants à temps plein, d’offrir une gamme de services plus vaste et d’intensifier sa présence sur le terrain, auprès des jeunes.

La légalisation prochaine du cannabis soulève beaucoup d’inquiétudes dans ma circonscription et les besoins se font déjà sentir dans notre communauté. Je fais donc appel à votre ministère afin de considérer l’admissibilité de cet organisme dans la nouvelle enveloppe de 25 M$. Satellite a fait ses preuves et bénéficie déjà d’un lien de confiance bien établi avec le milieu.

Chantal Soucy,

Députée de Saint-Hyacinthe

image