31 mai 2012
Demers se verrait bien affronter Bute
Par: Maxime Desroches
Le Maskoutain Sébastien Demers se dit impatient de faire son retour dans l'arène.

Le Maskoutain Sébastien Demers se dit impatient de faire son retour dans l'arène.

Comme plusieurs amateurs de sport québécois, le Maskoutain Sébastien Demers était rivé devant son téléviseur, samedi soir, pour voir Lucian Bute céder sa ceinture de champion IBF des super-moyens aux mains du Britannique Carl Froch lors d’un véritable carnage.

Le boxeur de 32 ans n’a pas caché son grand étonnement de voir Bute s’incliner sans avoir offert la moindre opposition à un adversaire que plusieurs observateurs percevaient comme étant inférieur, du moins techniquement.

« Pour plusieurs raisons, ce n’est jamais facile de remporter un combat à l’étranger. Je m’attendais à un combat dur, car Froch a la réputation d’être un bagarreur. Mais je crois que personne n’aurait pu prédire ce genre de domination si tôt dans le combat », a confié Demers au COURRIER lors d’un entretien téléphonique, lui dont la dernière présence dans l’arène remonte au 5 novembre 2011, lorsqu’il avait subi un revers contre l’Américain Allan Green à la suite d’une belle bataille.

Bute : pourquoi pas?

De retour à l’entraînement intensif en gymnase, celui qu’on surnomme Double Trouble s’est dit en pleine forme, et se propose même comme candidat potentiel en vue du prochain combat avec le boxeur québécois d’origine roumaine.

« Il y a quelques années, on était passés près d’une entente avec le clan Bute. Ils avaient finalement regardé dans une autre direction. À mon avis, c’est certain que Bute devra être patient avant de remonter au sommet car sa confiance a été ébranlée », a dit le vétéran pugiliste, dont la fiche de 31-5-0 (11 K.O.) demeure respectable, même s’il a encaissé trois défaites consécutives.« Je pense sincèrement que je représente le genre d’opposition dont il aura besoin à son retour sur le ring. Il voudra rebâtir sa confiance, et moi de mon côté, je me sens prêt à affronter ce genre de défi. »

Un contrat à sa portée

Même si les détails n’en sont pas finalisés, Demers a laissé entendre la possibilité qu’il signe très prochainement un contrat avec un promoteur de boxe américain de la région de Philadelphie.

« Nous regardons cela de près avec les frères (Otis et Howard) Grant depuis quelques semaines. L’idée est de s’assurer que je remonterai dans le ring en 2012. »Habitué depuis le début de sa carrière professionnelle à de courtes pauses entre ses affrontements, Demers n’a disputé que deux combats depuis décembre 2010.

image