2 avril 2015
Démolition
Par: Christian Vanasse
publicité

Des Maskoutaines et Maskoutains tentent de sauver ce qu’il reste de l’ancienne usine E.T. Corset, magnifique vestige de notre passé industriel menacé d’être bientôt démoli. La pression populaire est en train de réchauffer la patate que la Ville aurait voulu discrètement jeter aux poubelles.

Le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe suggère plutôt sa restauration à l’exemple des anciennes Yamaska Shirt et Canadian US Knitting, des réussites dans le genre. J’appuie ce mouvement, leurs arguments et leur engagement en faveur de la préservation de notre patrimoine bâti, mais en même temps, je ne m’étonne pas du peu d’engouement des élus dans ce dossier. Un politicien a souvent plus d’intérêt pour les choses à construire que pour celles à entretenir. La promesse du neuf, c’est un vieux truc. Et une inauguration, c’est politiquement plus lumineux. On se retrouve derrière des rubans à couper, ça fait des belles photos et surtout beaucoup de bruit.

La démolition, c’est plus silencieux. Pics et pelles se pointent la nuit sur la pointe des pieds pour qu’au petit matin le citoyen soit placé devant le fait établi, un grillage et une pile de briques cassées. Eux sont en action, alors que nous sommes en réaction.

Pour changer les choses, il faut inverser les rôles.

Soyons en action, ils seront en réaction.

Occupons le conseil municipal avec nos questions, nos suggestions et nos objections. Allons nous mettre le nez dans les travaux du comité d’urbanisme, arpentons notre ville avec en tête sa mise en valeur, discutons vraiment d’urbanisme de façon citoyenne ou alors supportons ceux et celles d’entre nous qui s’y dévouent. Ils ne sont pas difficiles à trouver et plus nombreux que vous pensez. Faisons du bruit en pleine lumière et plaçons les politiciens devant le fait établi. Ce sera bien leur tour.

image