9 janvier 2020
Forum
Déneigement : les pistes cyclables, ces grandes oubliées
Par: Le Courrier

Photo Anthony Gendron

J’aimerais remercier le citoyen anonyme qui prend le temps et l’énergie pour déneiger à la petite pelle le tronçon de la piste cyclable, qui mesure tout de même quelques centaines de mètres, qui traverse le parc Notre-Dame.

Publicité
Activer le son

Il s’agit d’un passage très fréquenté en hiver, autant par les piétons que par les quelques cyclistes hivernaux (dont je fais partie), qui relie les secteurs ouest et nord de la ville.

Il suffit de regarder, après une chute de neige, les nombreuses traces de pas pour constater son achalandage. Je m’interroge donc sur la pertinence de cette décision de la Ville, qui consiste à ne déneiger à la pièce que quelques bouts de pistes cyclables en hiver, sans parler du secteur, toujours enneigé, de la rue Sicotte entre l’avenue Bienville et des Vétérinaires, où transitent quotidiennement plusieurs centaines de travailleurs et d’étudiants de la faculté de médecine vétérinaire, du campus de l’Institut de technologie agroalimentaire, du Centre d’insémination artificielle du Québec et du Cégep.

Sommes-nous collectivement si pauvres pour ne pas nous payer « un coup de gratte » sur ces lieux pourtant très fréquentés? Lorsque je vois le dynamisme économique de ma ville, particulièrement du secteur nord, je m’interroge sur le bien-fondé de pareilles décisions.

Peut-être que nos élus municipaux, momentanément transformés en promoteurs immobiliers, oublient certaines facettes primordiales de leurs fonctions, dont celle d’assurer la mobilité urbaine… pour tous!

Anthony Gendron, Saint-Hyacinthe

image