18 juillet 2019
Théâtre de la Dame de Cœur
Départ fracassant pour Le Grand Bric-à-Brac
Par: Alain Bérubé

Le Théâtre de la Dame de Cœur d’Upton frappe encore dans le mille avec Le Grand Bric-à-Brac, une production qui reçoit déjà plusieurs commentaires très positifs. Photo gracieuseté

Pas toujours évident de suivre un immense succès comme celui des Géants de l’étang, qui a attiré plus de 55 000 spectateurs en trois saisons. Mais le Théâtre de la Dame de Cœur a relevé le défi avec panache grâce à son Grand Bric-à-Brac, qui récolte déjà plusieurs réactions positives dans les médias et auprès du grand public.

publicité

Lors du passage du COURRIER au Théâtre de la Dame de Cœur, les sièges vides étaient une denrée rare (ce qui n’est pas une surprise)… et la magie était de nouveau au rendez-vous. L’auteure Marilyn Perreault n’a pas cherché à faire un copier-coller de sa pièce précédente, en osant explorer un tout autre univers.

Dans un décor magnifique, plusieurs objets – deux lampes, un cheval de bois, un casse-noisette, un panda mécanique et bien d’autres – se questionnent. Pourquoi sont-ils soudainement à la rue? Et vont-ils finir au dépotoir?

Avec entre autres les arrivées surprises des gars de la fourrière et de fanatiques de ventes de garage, avec une interaction réussie avec le public, Le Grand Bric-à-Brac gagne son pari. Les commentaires lus et entendus par LE COURRIER affirment que le texte est plus facile à comprendre pour les enfants, qui en grande majorité n’ont pas quitté l’action des yeux (et des oreilles).

Le grand oiseau des Géants de l’étang a marqué l’imaginaire de bien des spectateurs, mais les personnages de la nouvelle production (dont la chouette) sont tout aussi attachants. Un grand cru qui, avec une bonne promotion, pourrait « forcer » le Théâtre de la Dame de Cœur à opter de nouveau pour trois saisons. On leur souhaite ce bonheur!

Un engouement record

David McDuff, responsable des communications, et Solange Laroche, directrice du marketing et du service à la clientèle, font le même constat : la prévente de billets laisse présager un autre immense succès pour le Théâtre de la Dame de Cœur.

« Bien des gens attendaient la nouvelle création, vu qu’on avait fait trois saisons avec les Géants de l’étang. Et lorsqu’on a commencé la promotion il y a plusieurs mois, l’engouement était très fort », déclare M. McDuff.

« Le téléphone sonne vraiment beaucoup et autant en région qu’à l’extérieur, la demande est forte. Le bouche-à-oreille fait également son travail, car les spectateurs sont vraiment sortis emballés jusqu’à maintenant. On s’attend donc, avec en plus les reportages provenant des médias montréalais, à un été chargé. C’est très encourageant! », renchérit Mme Laroche.

David McDuff souligne que les commentaires positifs portent en bonne partie sur la richesse du scénario.

« Le texte est livré dans un français soigné, ce qui est apprécié de plusieurs parents. On nous parle aussi beaucoup du décor et des marionnettes qui se promènent dans la salle, ce qui donne toujours un bel effet. La rencontre entre les spectateurs et les marionnettistes après les représentations est toujours un beau moment. Nos spectateurs viennent vivre une expérience unique et ils sont ravis du résultat final », conclut-il.

Pour en savoir plus, visitez le site Web www.damedecoeur.com.

image