22 décembre 2016
Départ prochain de Gabriel Michaud
Départ prochain de Gabriel Michaud
Par: Benoît Lapierre
Départ prochain de Gabriel Michaud

Départ prochain de Gabriel Michaud

Le directeur général de la MRC des Maskoutains, Gabriel Michaud.    Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le directeur général de la MRC des Maskoutains, Gabriel Michaud. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le directeur général de la Municipalité régionale de comté des Maskoutains (MRC), Gabriel Michaud, quittera ses fonctions le 3 février 2017 pour accéder à la retraite au terme d’une carrière de 38 ans dans le monde municipal.

publicité

M. Michaud est entré en fonction à la MRC des Maskoutains au mois d’août 2000, il y a donc un peu plus de 16 ans. « Bien des gens pensent que je suis ici depuis toujours, mais avant mon arrivée ici, j’ai travaillé durant 22 ans pour des municipalités », a-t-il confié au COURRIER, après la séance du conseil de la MRC du 14 décembre.

C’est au cours de cette réunion des maires que la préfet, Francine Morin, a annoncé son départ de la direction générale avant d’inviter le conseil à lancer le processus d’embauche pour combler le poste qu’il abandonnera bientôt.

Avocat de formation, M. Michaud œuvrait en pratique privée dans sa ville natale, Plessisville, lorsqu’il a accepté le poste de secrétaire-trésorier de la municipalité et fait ses débuts en administration municipale. Un an plus tard, il est devenu greffier, conseiller juridique et directeur général adjoint à la Ville de l’Ancienne-Lorette, où il est demeuré huit ans avant d’être embauché à la Ville de Saint-Hyacinthe. Il y a travaillé au service du greffe et à la direction générale de 1987 à 1992, après quoi il a joint les effectifs de la Ville de Laval. Il y a travaillé comme assistant-directeur du contentieux durant huit ans, jusqu’à son retour à Saint-Hyacinthe, cette fois pour devenir directeur général de la MRC.

En 2013, M. Michaud avait tenté une percée en politique municipale en se portant candidat au poste de conseiller du district Saint-Joseph à Saint-Hyacinthe, mais n’avait pu empêcher une ancienne conseillère, Johanne Delage, de retrouver sa place au conseil. Remplira-t-il un nouveau bulletin de candidature aux élections municipales de 2017? « Ce n’est pas dans mes projets », a-t-il répondu sans la moindre hésitation.

À 65 ans, M. Michaud entend mettre à profit la formation de médiateur qu’il a acquise au cours des sept dernières années auprès du Barreau et de l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec.

image