14 mars 2013
La construction en 2013
Départ timide à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Après l’année phénoménale que Saint-Hyacinthe a connue dans le bâtiment en 2012, on pouvait s’attendre à ce que survienne un certain ralentissement, et c’est exactement ce qui s’est produit au début de 2013.

Publicité
Activer le son

Le premier rapport mensuel du Service d’urbanisme pour l’année en cours indique un net retour au calme dans la construction. La valeur totale des 76 permis de construire qui ont été délivrés en janvier ne s’élève qu’à 2,66 millions $, tandis qu’au cours du mois de janvier 2012, 117 permis avaient été accordés pour des investissements déclarés de 6,37 millions $, au total.

Les statistiques de janvier 2013 sont toutefois meilleures que celles de janvier 2011 (62 permis, 1,86 million $ en investissements) et de janvier 2010 (63 permis, 2,27 millions $ en investissements). Comme c’est généralement le cas, c’est la construction résidentielle qui a généré le plus d’activité (50 permis) et d’investissements (1,7 million $) en début d’année, mais ce résultat est tout de même loin de celui de janvier 2012 (90 permis résidentiels et 5,43 millions $ en investissements).En ce qui a trait aux projets de nature commerciale, l’année a aussi démarré lentement, avec seulement 19 permis délivrés d’une valeur totale de 495 650 $, comparativement à 25 permis d’une valeur de 911 050 $ en janvier 2012.Du côté industriel, rien d’important n’a été annoncé en janvier, le secteur institutionnel passant même devant avec quatre permis d’une valeur totale de 425 218 $.Bref, si des records sont battus en 2013 comme ce fut le cas en 2012, ce ne sera pas dû aux statistiques du mois de janvier. L’année dernière, grâce à des investissements de 148,36 millions $, de nouvelles marques ont été atteintes dans la construction résidentielle (77,2 millions $) et industrielle (43,5 millions $).

image