23 août 2012
Inspection des champs en Montérégie
Dépistage de l’ériochloé velue à partir d’août
Par: Véronique Lemonde

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) désire informer les producteurs qu’elle a débuté, depuis la mi-août, ses activités de dépistage de l’ériochloé velue à la grandeur du territoire québécois et plus particulièrement en Montérégie. Ces inspections visent à déterminer si l’ériochloé velue s’est propagée à l’extérieur des zones infestées déjà connues. Bien que l’ACIA tente habituellement de communiquer avec les propriétaires des champs visités avant de procéder aux inspections, la courte période propice au dépistage fait en sorte qu’il n’est pas toujours possible de procéder ainsi.

publicité

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) désire informer les producteurs qu’elle a débuté, depuis la mi-août, ses activités de dépistage de l’ériochloé velue à la grandeur du territoire québécois et plus particulièrement en Montérégie. Ces inspections visent à déterminer si l’ériochloé velue s’est propagée à l’extérieur des zones infestées déjà connues. Bien que l’ACIA tente habituellement de communiquer avec les propriétaires des champs visités avant de procéder aux inspections, la courte période propice au dépistage fait en sorte qu’il n’est pas toujours possible de procéder ainsi.

La Loi sur la protection des végétaux confère le pouvoir aux inspecteurs de l’ACIA de procéder à des activités de dépistage de l’ériochloé velue dans tous les champs du Québec. Cependant, il est important de préciser que la présence d’un inspecteur de l’ACIA dans un champ ne signifie pas que celui-ci est nécessairement infesté par l’ériochloé velue. En cette période des récoltes, l’ACIA désire sensibiliser les producteurs à l’importance du dépistage de l’ériochloé velue dans leurs champs. L’ériochloé velue est une plante envahissante non désirable en agriculture. Comme la plupart des mauvaises herbes problématiques en grandes cultures, l’ériochloé velue se propage le plus souvent par la machinerie agricole. Le meilleur moyen de réduire les risques d’infestation par l’ériochloé velue et autres mauvaises herbes, est de retirer la terre et les débris végétaux qui adhèrent à la machinerie et aux équipements agricoles. Si vous croyez avoir repéré l’ériochloé velue dans un champ, vous devez communiquer avec le bureau de l’ACIA le plus près ou avec Martine Gauthier au 418 648-4820, poste 112.

image