26 mars 2015
Transport en commun
Des améliorations de 250 000 $ à Saint-Hyacinthe
Par: Benoît Lapierre
C’est un projet collectif qui a donné naissance au nouveau service Transport urbain+. Nous voyons ici, dans l’ordre, Éric Labbé, directeur de la Compagnie de transport maskoutaine, André Blouin, de Taxi Windsor Saint-Hyacinthe, Diane Lavoie, présidente du CITVR et mairesse de ­Beloeil, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et Martin Lavallée, président de Taxi Windsor Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

C’est un projet collectif qui a donné naissance au nouveau service Transport urbain+. Nous voyons ici, dans l’ordre, Éric Labbé, directeur de la Compagnie de transport maskoutaine, André Blouin, de Taxi Windsor Saint-Hyacinthe, Diane Lavoie, présidente du CITVR et mairesse de ­Beloeil, Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe et Martin Lavallée, président de Taxi Windsor Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe lancera le 6 avril son service de transport collectif amélioré, « Transport urbain+ », lequel lui coûtera annuellement 250 000 $ de plus que la desserte actuelle.

Le moment est venu pour elle de mettre en oeuvre le plan de transport en ­commun qui avait été dévoilé à l’automne 2013, à la veille des élections ­municipales, en prévision de ­changements à apporter qu’en 2015. Cet échéancier a été respecté à la lettre.

« Plus étendu, plus rapide, avec des ­horaires prolongés et de nouvelles destinations, ce service va permettre aux ­citoyens et à nos visiteurs de circuler ­facilement dans notre Ville », a souligné en conférence de presse le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

La nouvelle offre comporte l’ajout de 88 départs par semaine et un temps de parcours réduit de six minutes, en moyenne. Les circuits comprennent de nouvelles destinations : le Centre culturel Humania Assurance, le Centre multisports C.-A.-Gauvin, les magasins Canadian Tire, Walmart, Bureau en Gros et le M Rendez-vous marchand. Il sera aussi possible aux usagers de monter à bord de l’autobus CITVR 200 vers Longueuil pour effectuer le trajet Douville – terminus centre-ville, et cela au tarif du transport local.

Deux lignes express ont été ajoutées pour relier rapidement entre eux les points stratégiques que sont le terminus du centre-ville, les Galeries de Saint-­Hyacinthe et le Cégep. L’horaire du service sera également étendu de 19 h à 22 heures les jeudis et vendredis, tandis que les ­samedis, dimanches et jours fériés, des circuits simplifiés reliant le terminus centre-ville aux Galeries St-Hyacinthe, au parc Les Salines et à la zone commerciale Nord seront accessibles de 8 h à 18 h. Le circuit CITVR 200 demeurera disponible les samedis et dimanches, de très tôt le matin jusqu’à tard dans la nuit, comme durant la semaine. Les arrêts d’autobus seront identifiés par des panneaux indicateurs qui, sans afficher les heures de ­passage, porteront néanmoins un code donnant accès à ces informations à l’aide d’un téléphone intelligent.

Enfin, un nouveau service de taxi ­collectif sera greffé au système de transport en commun, avec le concours de la firme Taxi Windsor Saint-Hyacinthe. Les personnes qui s’inscriront et qui réserveront ensuite leur place à bord pourront ­utiliser le taxi au même coût que l’autobus pour effectuer les trajets Galeries St-Hyacinthe – parc Les Salines et Galeries St-Hyacinthe – parc industriel Olivier-Chalifoux.

Toutes ces bonifications résument les trois premières phases de développement du service local qui avaient été ­retenues en 2013 à la suite de 24 mois de travaux exploratoires menés par la Ville, le Conseil intermunicipal de transport de la Vallée-du-Richelieu (CITVR) et un consultant, le Groupe-conseil Roche (mandat de 50 000 $). Il restera maintenant deux dernières étapes à réaliser. Il s’agit de l’extension du service régulier le samedi et de l’augmentation de la fréquence des ­passages, laquelle restera d’une fois par heure, sauf sur les circuits express (aux ­demi-heures) et la ligne CITVR 200.

Le maire Corbeil a précisé que la ­portion du budget municipal qui est consacrée à l’ensemble des services de transport collectif s’élève maintenant à 2,9 millions $.

image