26 septembre 2013
Des batailles en vue à Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa

À une semaine de la fin de la période des mises en candidatures en vue des élections du 3 novembre à Saint-Hyacinthe, d’intéressantes luttes se dessinent déjà à la mairie et dans quelques districts.

Sans surprise, Claude Corbeil, Pierre Rhéaume et Gaston Vachon ont déjà rempli toutes les formalités d’usage et se sont lancés dans la course.Du moins techniquement, car en pratique, le candidat Rhéaume a fait savoir que sa campagne débutera officiellement le 1 er octobre, soit après l’assemblée générale annuelle du FC Saint-Hyacinthe dont il laissera la présidence.

« C’est d’ailleurs pour des raisons éthiques qui me sont propres et que j’assume entièrement que je n’ai actuellement ni Facebook, ni site Internet, ni affiches pour la campagne à la mairie. J’ai fait des rencontres, préparé la stratégie, formé une équipe, j’en conviens. On m’a vu en photos, mais je refuse publiquement d’associer les enfants et leurs parents à mes choix personnels. Ma responsabilité, c’est de terminer mon mandat. Le reste viendra ensuite », a fait savoir M. Rhéaume.Dans les districts, tous les élus sortants ne seront pas réélus par acclamation.Dans La Providence, Bernard Barré, réélu sans opposition en 2009, devra cette fois défendre son siège face à Sylvie Norris. Donald Côté devra lutter contre Alain Dupré s’il compte obtenir un second mandat dans le district Sainte-Rosalie.Dans Saint-Joseph, district délaissé par la conseillère sortante Louise Arpin, la candidature de Johanne Delage est annoncée, tout comme Rosaire Martin. La candidature de Gabriel Michaud devrait s’ajouter d’ici au 4 octobre.Dans l’autre district abandonné par son conseiller sortant, celui de Saint-Thomas-D’Aquin, Nathalie Allard et Jacques Denis sont officiellement annoncés.Dans le district Cascades, Sylvie Adam devra défendre son poste face à Jeannot Caron.Les conseillers sortants Brigitte Sansoucy (Saint-Sacrement), Alain Leclerc (Bois-Joli), Nicole Dion-Audette (Hertel-Notre-Dame) et André Beauregard (Douville) n’ont pour l’instant aucune opposition. La période des mises en candidature se termine le 4 octobre à 16 h 30.

image