29 août 2013
Rendez-vous des papilles
Des cadres municipaux pour sortir du pétrin
Par: Jean-Luc Lorry
Claude Marchesseault, président du Rendez-vous des papilles, accompagné de Marie-Claude Lapointe, du Service des loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe, qui prend le relais à la direction générale du festival gourmand.

Claude Marchesseault, président du Rendez-vous des papilles, accompagné de Marie-Claude Lapointe, du Service des loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe, qui prend le relais à la direction générale du festival gourmand.

L’annonce du départ de Caroline Poussart, directrice générale du Rendez-vous des papilles, a pris par surprise tous les membres du conseil d’administration. Pour sortir de ce pétrin, à quelques semaines de la tenue de la 10 e édition, la Ville de Saint-Hyacinthe a mandaté des cadres municipaux qui viendront prêter main-forte.

Annuellement, la Ville injecte 120 000 $ et délègue du personnel pour permettre l’organisation de ce festival gourmand qui aura lieu du 20 au 22 septembre aux abords du marché public.

« Notre conseil fut conscient du défi auquel il faisait face. C’est la renommée de la Ville et de la région qui sont en jeu. Nous ne pouvons risquer un flop pour le 10 e anniversaire », indique avec fermeté, Claude Marchesseault, président du Rendez-vous des papilles, en entrevue au COURRIER.Caroline Poussart quittera ses fonctions juste après la tenue de l’activité. Elle est retournée à ses premières amours professionnelles en rejoignant la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI). Malgré son départ aujourd’hui jeudi vers Bogota en Colombie, elle a assuré l’organisation de sa disponibilité pour la période du 12 au 23 septembre.Les administrateurs ont joué la carte de la sécurité en faisant appel à des cadres municipaux plutôt qu’en s’appuyant uniquement sur l’équipe qui assiste Mme Poussart composée de trois employés temporaires, dont deux, en lien avec des programmes d’Emploi Québec. « Madame Poussart n’a plus un mandat d’autorité. En accord avec la Ville, la relève opérationnelle du Rendez-vous des papilles a été confiée à Marie-Claude Lapointe du Service des loisirs », dévoile M. Marchesseault.Dans ses fonctions, Mme Lapointe qui est coordonnatrice aux espaces récréatifs sera assistée de Louise Brunet, agente de développement à la culture, et de Caroline Nadeau, chef de la division des communications à la Ville. « La stratégie était de sauver l’événement. Après cette édition, une réflexion sera menée sur l’avenir du festival. Nous regarderons quelle orientation sera donnée pour la future gérance », précise Donald Côté, vice-président et représentant de la Ville au conseil d’administration du Rendez-vous des papilles. M. Marchesseault estime que le développement de cette activité sera lié aux projets du futur maire de Saint-Hyacinthe pour dynamiser le centre-ville. Il est donc prématuré pour les deux hommes de confirmer si la fonction de directeur général fera l’objet d’une ouverture de poste après l’édition actuelle.

image