19 septembre 2019
Des chandails tout frais tout neufs pour l’AHMSH
Par: Maxime Prévost Durand

Des gilets arborant les nouvelles couleurs des Mousquetaires seront portés par tous les joueurs de l’AHMSH cette saison grâce à l’implication de deux entreprises de la région. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un vent de fraîcheur souffle sur l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe en vue de la prochaine saison. Les joueurs des quelque 65 équipes des Mousquetaires – nom donné à chaque équipe maskoutaine – auront le privilège de porter des chandails tout frais tout neufs, complètement redessinés et mis au goût du jour, afin de défendre avec fierté les nouvelles couleurs sur les différentes patinoires de la région.

publicité

L’AHMSH en a fait le grand dévoilement le 5 septembre au Stade L.-P.-Gaucher, devant plusieurs joueurs et parents curieux de découvrir le nouvel uniforme. Ces gilets ont été conçus à partir de la nouvelle image de l’association, laquelle avait été dévoilée l’an dernier, notamment avec l’intégration du logo des Mousquetaires. Le bleu, le rouge et le blanc ont donc été conservés, tout en étant rafraîchis.

Un tel changement représente toutefois un investissement colossal et l’implication des deux entreprises, Lussier Chevrolet et Inter Clôtures Patios d’aujourd’hui, a été nécessaire afin de réaliser le projet. À eux seuls, ces deux partenaires ont payé l’entièreté des coûts reliés à la confection de l’ensemble des chandails, ce qui évite ainsi de refiler la facture aux parents des joueurs.

« Ça fait plus d’un an qu’on a développé les chandails, mais on n’était pas capables de les mettre sur le dos de nos joueurs pour la simple et bonne raison qu’on n’avait pas les sous, a fait remarquer le président de l’AHMSH, Francis Morin, lors du dévoilement. On cherchait des commanditaires, mais il était difficile d’en trouver. On était même un peu découragés. Mais vers Noël l’an dernier, ces deux entreprises ont décidé de s’impliquer avec nous pour les dix prochaines années pour permettre aux jeunes de jouer avec des chandails neufs. […] Je n’ai pas assez de mots pour leur témoigner toute notre gratitude. »

M. Morin a d’ailleurs invité les joueurs à porter ce chandail avec le plus grand respect, « comme si c’était votre habit du dimanche ».

Selon lui, il était devenu nécessaire de procéder à ce changement puisque les anciens chandails commençaient à être défraîchis. « Ce n’est pas que nos autres chandails n’étaient pas beaux, mais ils étaient rendus moins au goût du jour », a-t-il confié.

Plus de 960 joueurs

Au total, plus de 960 jeunes, de MAHG à junior, joueront au hockey en sol maskoutain cet hiver.

Il s’agit d’une baisse légère du nombre d’inscriptions par rapport à l’an dernier, alors qu’un total de 987 joueurs avaient enfilé un uniforme de l’AHMSH.

Afin de mousser l’intérêt des plus jeunes avant le début de la saison et, peut-être, aller chercher quelques inscriptions supplémentaires, l’activité « amène ton ami » a été proposée pour les catégories MAHG (4 à 6 ans) et novice (7 et 8 ans) le week-end dernier. Chaque joueur était donc invité à faire vivre l’expérience hockey à un ami de sa classe. L’équipement nécessaire pour cette activité était même fourni par Sports aux puces.

« Le but est que nos jeunes parlent du hockey à l’école et qu’ils en parlent avec leurs amis pour qu’ils puissent l’essayer eux aussi. C’est la première fois qu’on fait ça », a souligné Francis Morin, dans un entretien avec LE COURRIER. Au total, une quinzaine d’enfants ont répondu à l’appel et ont participé à cette activité.

Par ailleurs, l’AHMSH lancera officiellement sa saison les 5 et 6 octobre à l’occasion d’un grand week-end de festivités où chacune des équipes locales sera en action. Les équipes élites seront, entre autres, en action en après-midi lors de ces deux journées au Stade L.-P.-Gaucher.

« Ça va être un happening. Après leur match, chaque jeune pourra aller à la cantine pour recevoir gratuitement hot-dog, pop-corn et liqueur. C’est une reprise de ce qu’on avait fait l’an dernier. Il va peut-être y avoir quelque chose de spécial en plus cette année », a laissé entendre le président de l’AHMSH.

image