21 janvier 2021
Fermeture temporaire de la SAQ centre-ville
Des commerçants bonifient leur offre en boissons alcoolisées
Par: Jean-Luc Lorry

En attendant la réouverture de la succursale SAQ du centre-ville, la clientèle peut découvrir d’intéressants vins de vignobles québécois proposés par la boutique Tite Frette située sur la rue des Cascades. Sur la photo, David Thibault-Pinard, gérant du magasin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La fermeture jusqu’à l’été de la succursale de la SAQ du centre-ville en raison de travaux de rénovation a incité rapidement des commerçants proposant déjà des produits alcoolisés à élargir leur offre.

Publicité
Activer le son

Récemment installée au centre-ville, la boutique Tite Frette, spécialisée en bières de microbrasserie et en produits du terroir, compte profiter de la présente situation pour augmenter l’achalandage.

« Depuis quelques jours, nous avons de nouveaux clients. Nous proposons des vins de plusieurs vignobles québécois. Il s’agit d’un secteur que nous voulons développer », mentionne David Thibault-Pinard, gérant de la boutique Tite Frette située sur la rue des Cascades.

Pour faciliter l’implantation de ce nouveau commerce au centre-ville, les propriétaires qui possèdent quatre magasins au Québec ont eu accès au Programme d’aide à l’implantation de commerces au centre-ville. Ils ont ainsi obtenu une aide financière de la Ville permettant de couvrir le montant de la première année de loyer.

Du côté du Dépanneur du Marché, la fermeture temporaire de la SAQ du centre-ville n’a pas encore eu un effet sur les ventes de boissons alcoolisées.

« Pour le moment, je n’ai pas vu de grands changements. Nous avons élargi notre tablette de vins où l’on trouve un peu de tout », mentionne Diane Lavigne, gérante du dépanneur de l’avenue Sainte-Anne.

Autre son de cloche chez L’Épicier du centre-ville où la fermeture temporaire de la SAQ laisse un goût amer au propriétaire.

« Cette succursale attire de la clientèle au centre-ville. Mais même si nous allons vendre davantage de vins, j’aurais préféré que la SAQ se relocalise au centre-ville durant le temps des rénovations. Sa présence est un plus et je pense que de nombreux commerçants pensent comme moi », indique Ghislain St-Amand, propriétaire du supermarché.

Celui-ci note qu’au fil des années, la gamme de vins dits d’épicerie s’est beaucoup améliorée.

image