5 mars 2015
Des coupures de 40 % pour le programme Secondaire en spectacle
Par: Le Courrier
publicité

La Corporation Secondaire en spectacle fait partie des organismes qui subissent des révisions budgétaires de la part des ministères. En effet, le 3 février, la Corporation recevait une lettre confirmant une coupure supplémentaire de 100 000 $ en provenance du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Cette diminution importante de financement s’ajoute à celle de 40 000 $ du Secrétariat à la Jeunesse pour la coordination provinciale et à celle de 70 000 $ du ministère de la Culture et des Communications pour l’aide au fonctionnement. Ensemble, ces diminutions totalisent près de 40 % de l’enveloppe budgétaire de 535 000 $ prévue en août 2014.

Le 19 février, la Corporation Secondaire en spectacle a eu une rencontre avec les représentants du cabinet du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Les représentants de la Corporation sont satisfaits de la rencontre, « qui a été positive », selon la directrice générale de la Corporation, Hélène Martin. « La rencontre a porté sur les perspectives d’avenir de la Corporation et nous sommes en mode collaboration avec les ministères partenaires », de rajouter la directrice générale.

Pour l’année 2014-2015, toutes les activités sont maintenues. Cependant, il apparait impensable de maintenir le soutien aux régions, aux écoles et aux 10 000 élèves qui participent au programme annuellement au-delà du 31 juillet 2015 si le contexte financier ne s’améliore pas.

La Corporation Secondaire en spectacle est présentement en représentation auprès des ministères pour faire valoir son apport sur les impacts du programme chez les jeunes. Les représentants de la Corporation ont confiance que les ministères concernés sauront se pencher sur ses arguments afin de réévaluer les budgets alloués.

La Corporation Secondaire en spectacle atteint des objectifs contribuant à la persévérance scolaire. Ces mêmes objectifs sont partagés par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

À ce sujet, l’enquête de Jacques Roy révèle que près de deux élèves sur trois considèrent que la participation au programme Secondaire en spectacle a des effets positifs sur leurs études et 70,5 % des répondants affirment que le programme favorise leur intégration dans l’école.

De plus, une étude menée par l’Observatoire québécois du loisir indique que : « (…) la pratique de loisir en milieu scolaire a un effet positif sur plusieurs facteurs de réussite scolaire, notamment le développement de l’identité de soi, la motivation, l’engagement, l’implication et le sentiment d’appartenance au milieu scolaire, le soutien parental ainsi que les habiletés de socialisation. »

Les représentants de la Corporation mettront tout en oeuvre pour permettre encore longtemps aux jeunes de découvrir les arts de la scène et de brûler les planches.

image