2 août 2018
Semaine québécoise des marchés publics
Des dizaines d’activités prévues, mais pas à Saint-Hyacinthe
Par: Olivier Dénommée
Les rénovations sur le Marché public de Saint-Hyacinthe reprendront le 6 août, quelques jours avant la dixième Semaine québécoise des marchés publics. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les rénovations sur le Marché public de Saint-Hyacinthe reprendront le 6 août, quelques jours avant la dixième Semaine québécoise des marchés publics. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour une dixième année, l’Association des marchés publics du Québec (AMPQ), qui représente plus de 175 marchés publics à travers la province, propose sa Semaine québécoise des marchés publics, où elle convie du 10 au 19 août la population à visiter différents marchés publics et à participer aux dizaines d’activités qu’ils organisent. Le 1555 Marché public ne proposera toutefois aucune activité particulière pour attirer la clientèle à Saint-Hyacinthe.

En début de semaine, le directeur général de l’AMPQ, Jean-Nick Trudel, confirmait qu’une cinquantaine d’activités étaient déjà prévues dans le cadre de la Semaine québécoise des marchés publics et répertoriées sur le site web de l’association. Il peine à expliquer pourquoi celui de Saint-Hyacinthe, le plus vieux en activité au Québec, n’a pas répondu à l’appel. « Le lancement officiel de la campagne aura lieu le 4 août, alors il est encore possible de mettre à jour de nouvelles activités d’ici là. De toute façon, pendant la Semaine québécoise des marchés publics, nous encourageons les gens à découvrir nos marchés publics, et ça inclut celui de Saint-Hyacinthe, qui est un des plus populaires. »

Parmi les activités publicisées par l’association, notons que la porte-parole Julie Aubé, nutritionniste, fera la tournée d’une dizaine de marchés publics entre le 4 et le 19 août pour une série d’activités visant à attirer le public. Son seul arrêt en Montérégie est prévu le 16 août à La Prairie.

Les importants travaux de rénovation que connaît actuellement le Marché en activité depuis 1830 ont peut-être un rôle à jouer dans la décision de ne pas organiser d’activités supplémentaires à Saint-Hyacinthe du 10 au 19 août, laisse entendre M. Trudel.

Noir total

Les commerçants du Marché public n’avaient pas beaucoup plus d’informations à fournir concernant la Semaine québécoise des marchés publics, ne sachant même pas à quelles dates avait lieu l’événement panquébécois cette année. « Aux dernières nouvelles, il n’y a rien de prévu de notre côté, à moins que Simon Cusson [directeur général de la Société de développement commercial centre-ville (SDC)] ait une carte cachée et qu’il ne nous en ait pas parlé », a lancé Jacques Raymond de la Demi-Calorie, représentant des commerçants du Marché public.

Or, M. Cusson est en vacances et personne d’autre à la SDC n’a été en mesure de dire que quelque chose était au programme. « C’est vraiment dommage qu’on ne fasse rien », déplore Manon Robert du saucissier William J. Walter, qui aurait bien aimé que le Marché profite d’une visibilité supplémentaire lors de la Semaine québécoise des marchés publics.

Impacts mineurs des rénovations

Malgré cette occasion manquée, Mme Robert n’a pas à se plaindre de son été jusqu’à présent, alors que les phases 2 et 3 des travaux sur le Marché public battent leur plein. « Je n’en reviens pas que les rénovations n’aient aucun impact sur nos ventes. C’est même ma meilleure année jusqu’à présent! », ajoute-t-elle. M. Raymond y voit pour sa part certaines « fluctuations » dans les ventes à cause des rénovations, mais admet qu’aucun commerçant n’a eu de difficultés financières depuis le début des travaux. Pour le moment, le chantier est en relâche et reprendra le 6 août. La Ville n’a pas précisé si les travaux prévus sur la toiture et le remplacement de la brique du Marché respectaient encore les délais attendus initialement, mais a promis de faire le point en septembre. 

image