19 mai 2011
L'alignement partant comptera 10 Maskoutains
Des Dodgers méconnaissables
Par: Maxime Desroches
Olivier Gaboriault (entraîneur-adjoint), Jonathan St-Pierre, Kevin Valcourt, Maxime Gaboriault, Alexandre Pion et André Smith (gérant et entraîneur-chef).

Olivier Gaboriault (entraîneur-adjoint), Jonathan St-Pierre, Kevin Valcourt, Maxime Gaboriault, Alexandre Pion et André Smith (gérant et entraîneur-chef).

Les Dodgers de Saint-Hyacinthe junior AA auront un visage bien différent de l’an dernier lorsque résonneront les premiers coups de bâton de la saison 2011, ce dimanche au parc Saint-Sacrement. Dans l’environnement de l’équipe, on respire la confiance à l’approche de ce nouveau départ.

Publicité
Activer le son

De l’aveu du nouveau gérant André Smith, qui occupait la fonction d’entraîneur-adjoint avec les Dodgers en 2010, la dernière saison s’est avérée un véritable gâchis pour le club de baseball maskoutain. Le rendement de 11 victoires et 22 revers de l’équipe, jumelé à un manque de sérieux évident de plusieurs joueurs, avaient alors mené les Dodgers tout droit vers les bas-fonds du classement de la ligue Rive-Sud Métropolitain (RSM).

Depuis janvier, l’entraîneur Smith, épaulé par son adjoint Olivier Gaboriault et par l’un des vétérans de l’équipe, Kevin Valcourt, s’est affairé à remodeler de fond en comble son alignement, notamment par le biais de la séance de repêchage. Ainsi, seulement quatre membres de l’édition 2010 sont de retour. Plusieurs joueurs talentueux issus des rangs midget AA ont été greffés à la formation partante.« L’identité de notre équipe sera bien différente. Cette année, les partisans des Dodgers verront une équipe dédiée, travaillante et compétitive. C’est aussi un groupe de joueurs très uni, prêt à se sacrifier, qui a à coeur les succès de l’équipe », a souligné l’instructeur à l’occasion d’un point de presse tenu par les Dodgers.

Une réputation enviable

Le président de la ligue RSM Richard Frappier, présent à cette rencontre avec les médias, s’est dit encouragé des efforts déployés par le personnel d’entraîneurs dans les derniers mois afin de redresser la barque des Dodgers.

« Saint-Hyacinthe a toujours eu, à l’exception de la dernière saison, la réputation d’une équipe de gagnants, celle d’une formation difficile à battre. En ce sens, le travail de M. Smith et de la relationniste Caroline Richer mérite pleinement d’être souligné. C’est leur acharnement qui fait en sorte que le baseball restera dans la région maskoutaine », a-t-il indiqué.Cette étiquette gagnante pourrait bien être apposée à nouveau aux Dodgers cet été. De l’avis de tous, une saison en deça de la barre fatidique des ,500 après les 33 parties du calendrier régulier représenterait une déception de taille. À cet égard, les Maskoutains semblent être entre bonnes mains, puisque l’entraîneur Smith compte à son actif sept championnats régionaux.

Une expérience digne des ligues majeures

Pour la première fois de l’histoire des Dodgers, les dimensions du terrain seront identiques à celles utilisées dans les stades professionnels. Des buts certifiés de la MLB ont récemment été acquis par les Dodgers, du jamais vu auparavant au parc Saint-Sacrement.

« C’est une acquisition dont nous sommes réellement fiers. En fait, tout sera mis de l’avant afin d’améliorer l’expérience des joueurs et des spectateurs lors des rencontres à domicile. Une cantine mobile sera également sur les lieux afin de servir hot dogs et rafraîchissements, toujours dans l’esprit propre au baseball », a souligné Caroline Richer.« Nous souhaitions faire de nos parties locales un happening qui ralliera les gens. La mauvaise expérience de l’an dernier doit être mise de côté. Nous repartons à neuf avec dans nos troupes une grande représentation maskoutaine (10 des 15 frappeurs sont de Saint-Hyacinthe) et des joueurs motivés qui sont impatients de débuter la saison », a conclu le pilote des Dodgers.La première partie à domicile des Dodgers de Saint-Hyacinthe aura lieu ce dimanche, à 14 h, au parc Saint-Sacrement, alors qu’ils se mesureront aux Orioles de Montréal. Ils se feront ensuite les hôtes des Olympiques de Drummondville, le mardi 24 mai à 19 h 30.

image