14 janvier 2021
Récupération des plastiques agricoles
Des efforts soutenus qui portent fruit
Par: Le Courrier

Le projet pilote de récupération des plastiques agricoles va bon train. Photo gracieuseté

La MRC des Maskoutains a dévoilé des résultats éloquents au terme de la 2e phase du projet pilote de collecte des plastiques agricoles lancé en novembre 2018 sur son territoire. Ce sont près de 110 tonnes de matières récupérées qui ont été détournées de l’enfouissement.

Publicité
Activer le son

Des presses offertes à 50 % de rabais

L’augmentation du taux de participation des derniers mois a incité le conseil de la MRC à continuer de soutenir les efforts des producteurs agricoles en leur donnant la possibilité d’acheter une presse qu’ils pourront utiliser à la ferme. Cette méthode permet de réduire le nombre de déplacements aux sites de collectes et elle s’avère plus adéquate pour les entreprises agricoles de grande taille.

Une subvention accordée à AgriRÉCUP permet d’offrir quelques presses à un coût fort intéressant. La MRC met donc à la disposition des entreprises agricoles maskoutaines 16 presses supplémentaires. Elles doivent contacter AgriRÉCUP pour de plus amples détails à info@agrirecup.ca.

Nouveau site de collecte

Équipements Inotrac, succursale de TERAPRO, située au 5520, rue Martineau à Saint-Hyacinthe est devenu récemment le 3e site de collecte ouvert sur le territoire de la MRC des Maskoutains. Il s’ajoute aux deux autres sites partenaires, soit la Coop Comax et la Coop Sainte-Hélène.

La récupération est simple et gratuite. Les bâches, les sacs silo, les pellicules de plastiques pour balles d’ensilage ainsi que les ficelles et les filets sont récupérés aux sites mentionnés. Cependant, il est important de trier chaque type de plastique. Seuls les plastiques propres, secs et triés sont acceptés.

Depuis décembre 2018, le service de récupération des plastiques agricoles est rendu possible sur le territoire grâce à la contribution de plusieurs partenaires : la MRC des Maskoutains, la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains (RIAM) et les Syndicats de l’UPA de la Vallée maskoutaine et Maskoutains Nord-Est de même que les sites de collecte, tous associés à l’organisme AgriRÉCUP.

image