24 mai 2012
Des élèves écolos
Par: Le Courrier

Le Fonds Métro Éco École a soutenu 16 écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) dans la réalisation de 22 projets à saveur environnementale au cours de la dernière année scolaire.

Chacun de ses projets a obtenu une bourse de 1 000 $ attribuée par le Fonds pour favoriser la mise en place d’idées originales qui permettent de sensibiliser les élèves et leur entourage à l’importance d’adopter des habitudes de vies saines et respectueuses de l’environnement.

Les écoles qui ont obtenu des bourses cette année au sein de la CSSH ont fait preuve d’une grande créativité en mettant sur pied des initiatives variées, allant de la plantation d’arbres et de jardins à la collecte de piles usagées, en passant par le compostage et la confection de lunchs écologiques sans déchet.Parmi les idées originales, les élèves de première année de l’école aux Quatre-Vents de Saint-Jude ont offert à leurs parents des cadeaux rigolos réalisés à partir de matériel récupéré durant l’année scolaire, dont des boules de Noël fabriquées à partir d’ampoules électriques recyclées et recouvertes de papier de soie. À l’école de la Croisée, à Upton, les élèves de première et de deuxième année comptaient pour leur part organiser une corvée de ménage dans les rues et les parcs du village avec des parents bénévoles. De la sensibilisation auprès des élèves et des citoyens concernant l’importance de trier les déchets adéquatement et de conserver un environnement propre était aussi prévue.Du côté de Sainte-Hélène, les élèves de l’école Plein-Soleil ont tenu des « journées cadeaux pour la Terre », c’est-à-dire sans consommation d’électricité. À six reprises, les élèves et le personnel ont été sollicités pour éviter de consommer l’électricité, en mangeant par exemple un repas froid pour ne pas utiliser les micro-ondes. L’école Saint-Damase a elle aussi rivalisé d’originalité. Les petits de la maternelle, qui avaient besoin d’instruments de musique pour créer une grande fanfare, ont choisi d’en fabriquer à partir d’objets recyclés plutôt que d’en acheter de nouveaux. Ils ont ainsi donné vie à de vieux objets tout en sensibilisant leur famille à l’importance du recyclage et de la réutilisation.En Montérégie, 146 bourses de 1 000 $ ont été distribuées dans les écoles. Le Fonds Métro Éco École a remis 1 M$ au total pour sa troisième édition. La description des projets retenus est disponible au www.fonds-eco-ecole.ca

M-P.G.N.-30-

image