28 janvier 2021
Projet #BOUGE de Jeunes en santé
Des entraînements virtuels, pour faire du bien au moral
Par: Maxime Prévost Durand

Faire bouger les adolescents pour la forme, mais surtout pour le bien du moral. C’est le défi que se donne l’organisme Jeunes en santé avec le lancement d’une série d’entraînements virtuels, qui se tiendra du 8 février au 31 mars dans le cadre du projet #BOUGE.

Publicité
Activer le son

« L’initiative du projet #BOUGE a pour but, d’une part, de motiver les jeunes de la Montérégie de 12 à 17 ans à bouger et, d’autre part, d’avoir un impact positif sur leur moral grâce à des activités diversifiées avec des entraîneurs spécialisés et motivants », peut-on lire dans un communiqué émis par Jeunes en santé.

Au total, plus de 25 soirées d’entraînement en ligne seront proposées tout à fait gratuitement grâce à cette initiative. Différents entraîneurs du milieu sportif, de disciplines variées, feront bouger les adolescents et partageront avec eux leur amour du sport. Parmi ceux-ci figurent certains visages bien connus du public, dont la triple médaillée olympique de patinage de vitesse courte piste Marianne St-Gelais, puis l’aspirante olympienne en boxe Myriam Da Sylva Rondeau. Le Maskoutain Julien Pinsonneault, un coureur aguerri détenteur d’un record Guinness, participera aussi à l’une de ces soirées.

« Je me suis posé la question à savoir qui serait motivant et passionnant pour les jeunes et ces noms me sont venus en tête, a mentionné la coordonnatrice de Jeunes en santé, Jézabelle Legendre, qui a mis tout en œuvre pour créer ces rendez-vous. Ils ont tous adhéré en raison de la cause et aussi en raison de la clientèle que ça rejoint. »

La plateforme en ligne permettra de regrouper plus de 500 jeunes en même temps pour ces soirées. Chaque séance sera enregistrée, puis pourra être visionnée de nouveau par ceux qui désirent refaire l’entraînement proposé.

Pris en charge par l’organisme maskoutain, ce projet a été instigué par Loisir et Sport Montérégie grâce au Fonds « En Montérégie, on bouge! », en collaboration avec le programme Kino-Québec et le gouvernement du Québec. Les MRC des Maskoutains et d’Acton se sont aussi jointes à l’aventure comme partenaires.

image