18 avril 2019
Gala Constellation
Des femmes brillantes
Par: Martin Bourassa

Disons les choses simplement : les femmes ont volé le show lors du Gala Constellation 2019 de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, samedi, au centre de congrès de Saint-Hyacinthe.

Signe que l’entrepreneuriat féminin se porte de mieux en mieux et que les femmes de pouvoir occupent maintenant des sièges importants dans notre communauté, elles sont reparties avec les deux trophées les plus prestigieux remis au terme de cette soirée.

Il faisait bon voir et entendre Dre Christine Theoret, doyenne de la Faculté de médecine vétérinaire, recevoir le prix de la Technopole au nom de l’institution qu’elle dirige. Il aura quand même fallu attendre pratiquement 50 ans pour qu’une femme accède à ce poste de commande. Disons que Dre Theoret a de quoi inspirer plusieurs jeunes femmes puisque les étudiantes sont depuis quelques années en majorité sur les bancs de la Faculté. Ce trophée couronne aussi de belle façon les célébrations du 50e anniversaire de l’institution et est amplement mérité. La Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal joue un rôle économique et social majeur à Saint-Hyacinthe. Il est pertinent de le souligner haut et fort à l’occasion puisque l’apport des centaines d’étudiants, de professeurs et de chercheurs qui gravitent autour est une grande richesse pour une ville qui s’efforce constamment de renforcer son pôle d’études supérieures et de consolider son titre de Technopole agroalimentaire dans le secteur des biotechnologies vétérinaires et agroenvironnementales.

Présidente du Groupe Robin, Nellie Robin était également belle à voir avec le Grand Prix Constellation soulignant la contribution du promoteur immobilier au développement économique régional de la MRC des Maskoutains, et tout particulièrement de la ville de Saint-Hyacinthe. On ne peut pas dire que ce prix n’est pas mérité, surtout que Groupe Robin donne souvent l’impression d’être un peu mal-aimé dans son milieu.

En remerciant les précieux partenaires qui ont encouragé l’entreprise fondée par son père il y a plus de 40 ans, Mme Robin n’a pas manqué de citer la Ville de Saint-Hyacinthe. Nous n’avons pu nous empêcher d’y percevoir une pointe d’ironie, ou à tout le moins un merci politiquement stratégique vu certains dossiers en cours au niveau du zonage ou d’anciens conflits comme celui du centre de congrès. On retient aussi qu’il n’y a pas eu de merci particulier à l’intention de l’Œuvre Antoine-Girouard, un oubli (?) qu’il faut peut-être mettre sur le dos de la nervosité.

Soulignons enfin le coup de chapeau qui a été fait à Lyne-Mireille Leduc, associée et vice-présidente Finances de Ben-Mor, à titre de personnalité d’affaires féminine de l’année. Voilà une dame certes discrète, mais combien inspirante et appréciée chez Ben-Mor.

Bravo à toutes ces femmes compétentes, articulées et dynamiques qui nous font honneur tous les jours et qui n’ont pas volé leur place ni leur prix.

image