8 décembre 2016
Doyen de la Faculté de médecine vétérinaire
Des frais de représentation variables
Par: Jean-Luc Lorry
Une boite contenant 1 351 pages de documents en partie caviardés a été envoyée par l’Université de Montréal au COURRIER à la suite d’une demande d’accès à l’information relative à l’administration du doyen de la Faculté de médecine vétérinaire, Michel Carrier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Une boite contenant 1 351 pages de documents en partie caviardés a été envoyée par l’Université de Montréal au COURRIER à la suite d’une demande d’accès à l’information relative à l’administration du doyen de la Faculté de médecine vétérinaire, Michel Carrier. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le doyen de la Faculté de médecine vétérinaire (FMV) de Saint-Hyacinthe, le Dr Michel Carrier, a dépensé en frais de restaurants, de clubs de golf et d’établissements hôteliers en 2012, année de sa nomination, plus de 35 000 $ et l’année suivante plus de 37 000 $, a constaté LE COURRIER.

Ces dépenses apparaissent dans un tableau dont nous avons obtenu copie, en vertu de la Loi d’accès à l’information.

En 2011, les dépenses en frais de restauration, d’hébergement et de fréquentation de clubs de golf rattachées au poste de doyen se chiffrent à 8 233 $. C’est en 2012 que le compteur défile en atteignant 35 661 $, puis 37 235 $ l’année suivante. En 2014, les dépenses ont diminué à 27 822 $ et elles ont carrément fondu en 2015 avec un total de 10 055 $.

« Les dépenses de représentation sont variables et dépendent des mandats et des dossiers prioritaires qui sont établis, indique Geneviève O’Meara, conseillère principale au Bureau des communications et des relations publiques de l’Université de Montréal.

Il arrive que certaines années, les déplacements et les activités de représentation exigés par la nature de l’emploi de doyen soient plus fréquents. »

Dans ce document, l’identité des établissements fréquentés par le doyen Carrier a été masquée. « De façon générale, les informations qui relèvent de la manière dont le cadre choisit d’accomplir sa fonction n’ont pas un caractère public et sont des renseignements personnels confidentiels », justifie Mme O’Meara. 

Au printemps, LE COURRIER s’est intéressé à l’administration et à la gestion de la Faculté de médecine vétérinaire. Nous souhaitions obtenir entre autres, une copie des allocations de dépenses du doyen depuis son entrée en fonction incluant les pièces justificatives.

Documents caviardés

En réponse à notre demande déposée au Secrétariat général de l’Université de Montréal, nous avions reçu une boîte contenant 1 351 photocopies en partie caviardées.

Parmi les documents administratifs envoyés par l’institution, nous avons obtenu près de 200 pages de calculs d’itinéraires Google Maps représentant les déplacements du doyen. 

Geneviève O’Meara explique qu’un employé de l’Université de Montréal doit fournir une copie de l’itinéraire comme pièce justificative pour obtenir un remboursement de frais de kilométrage.

image