30 août 2012
Hockey midget AAA
Des Gaulois jeunes et costauds
Par: Maxime Desroches

Dans le camp des Gaulois du Collège Antoine-Girouard, on a aussi procédé à une dernière vague de coupures, samedi, à une dizaine de jours du début de la saison régulière du circuit midget AAA. Dans l’entourage du club maskoutain, on reconnaît qu’il sera ardu de répéter les succès connus en 2011-2012, alors que le CAG avait terminé au tout premier rang.

Le départ de huit pièces maîtresses de la dernière édition des Gaulois n’est sûrement pas étranger à ce manque d’optimisme. En plus des gardiens de but Philippe Desrosiers et Philippe Cadorette, qui évoluent désormais avec l’Océanic de Rimouski et le Drakkar de Baie-Comeau respectivement, les services de cinq joueurs ont été retenus par l’un des 18 clubs de la LHJMQ au terme des camps d’évaluation.

À l’attaque, les Gaulois seront privés de Nicolas Aubé-Kubel, Mathieu Ayotte et Joey Ratelle, tandis que Samuel Carrier et Julien Bahl évolueront à la ligne bleue de l’équipe junior les ayant réclamés au plus récent repêchage.« Comme l’an passé, nous aurons l’un des clubs les plus jeunes du circuit. Nous allons faire confiance à plusieurs joueurs de 15 ans. D’ailleurs, dans notre processus d’évaluation, nous préférons toujours le patineur de 15 ans à celui de 16 ans de talent égal. Nous croyons que c’est une philosophie qui cadre bien avec la mission de la ligue midget AAA, celle de développer de jeunes hockeyeurs », affirme l’entraîneur-chef des Gaulois, Martin Cadorette.Alors que les Gaulois possédaient une attaque redoutable l’an dernier, les buts ne viendront pas aussi facilement aux Maskoutains, prévoit l’instructeur Cadorette.« Si nous pouvons tirer quelques conclusions des matchs préparatoires, c’est que nous ne formerons pas un club très « compteur ». Par contre, nous serons plus costauds par rapport à la dernière édition, en particulier notre brigade défensive. Un échec-avant soutenu et un engagement envers le jeu défensif seront nécessaires afin de connaître du succès », ajoute-t-il.La fiche du CAG en calendrier préparatoire ne fut pas très reluisante – une seule victoire en cinq rencontres -, mais le pilote des Gaulois dit ne pas s’en inquiéter.« Nous avons fait plusieurs essais afin d’avoir une meilleure connaissance du groupe de joueurs que nous avons sous la main. À partir de nos observations, il est plus facile d’implanter un système de jeu bien précis et de tirer profit de nos forces. Il faut aussi comprendre que plusieurs patineurs ayant pris part à ces matchs ne seront pas de l’alignement partant lors du début de la saison, le 7 septembre. »Malgré tout, il semble plus probable que les Gaulois seront un club de mi-peloton que l’équipe dominante qu’ils formaient en 2011-2012. « Une deuxième ou troisième place dans notre division est un objectif réaliste », confirme Martin Cadorette.L’ouverture locale des Gaulois se fera le dimanche 9 septembre à 14 h, alors que les Grenadiers de Châteauguay seront de passage au Stade L.-P.-Gaucher.

image