7 août 2014
Des gestes simples pour éliminer l’herbe à poux
Par: Le Courrier
Un plant d’herbe à poux en juillet  (stade végétatif).

Un plant d’herbe à poux en juillet (stade végétatif).

L’allergie à l’herbe à poux complique la vie d’un Montérégien sur cinq chaque été. Pourtant, des gestes simples, posés au bon moment, contribuent à réduire de façon significative la quantité de pollen dans l’air, permettant ainsi aux personnes allergiques de profiter pleinement des plus beaux mois de l’été.

publicité

Pourquoi ne pas apprendre à reconnaître les plants qui poussent sur son terrain, celui de la garderie ou au travail et les arracher dès maintenant? La plante ne pourra alors libérer son pollen qui provoque le rhume des foins. De plus, elle n’aura pas le temps de produire des semences qui feront naître d’autres plants l’année suivante.

Arracher l’herbe à poux qui pousse dans son quartier en compagnie de ses voisins ou de ses amis permet de joindre l’utile à l’agréable et de poser un geste concret pour rendre l’air plus respirable pour les personnes allergiques.

L’herbe à poux peut envahir les pelouses peu entretenues. Tondre la pelouse avant la fin juillet est un moyen simple d’éviter que la plante émette son pollen. Pour plus d’efficacité, il est important de répéter la tonte à la mi-août.

« Nous pouvons tous contribuer à réduire l’inconfort chez les personnes allergiques au pollen d’herbe à poux en arrachant les plants et en tondant la pelouse au bon moment. Ce sont des gestes simples qui peuvent faire une grande différence pour les personnes allergiques », fait valoir le directeur de santé publique de la Montérégie, Dr Alain Poirier.

Facile à reconnaître

L’herbe à poux est facile à repérer : son feuillage vert-grisâtre très dentelé ressemble à celui de la carotte et des fleurs jaunes sont regroupées en épis au sommet des tiges. On l’aperçoit le plus souvent en bordure des routes, des trottoirs ou aux limites des terrains. Contrairement à l’herbe à puce qui déclenche une réaction cutanée lorsqu’on entre en contact avec sa sève, on peut retirer l’herbe à poux à mains nues sans problème.

Beaucoup d’inconfort

Le pollen d’herbe à poux entraîne plusieurs symptômes chez les personnes allergiques : éternuements, congestion nasale, toux, yeux larmoyants et maux de tête. Il peut aggraver l’asthme, perturber le sommeil et nuire à la concentration.

Pour réduire les symptômes, on recommande aux personnes allergiques de réduire leurs activités en plein air entre 7 h et 13 h les journées chaudes, sèches et venteuses, d’éviter de faire sécher leurs vêtements à l’extérieur ou de tondre elles-mêmes la pelouse, de se tenir loin des autres irritants (dont la fumée de tabac) et d’utiliser un climatiseur ou un système de filtration d’air au lieu d’ouvrir les fenêtres.

Pour de l’information additionnelle sur l’allergie à l’herbe à poux, consultez : www.santemonteregie.qc.ca et www.herbeapoux.gouv.qc.ca.

image