14 mars 2019
54e Finale des Jeux du Québec
Des Jeux en or pour Roselyne Pigeon et Édouard Auger
Par: Maxime Prévost Durand

Lui aussi triple médaillé, Édouard Auger a dû batailler dur pour terminer chaque fois au 1er rang des courses individuelles. Photo Marie-Claude Delisle

Roselyne Pigeon revient avec quatre médailles d’or, dont trois individuelles. Photo Marie-Claude Delisle

Il y a de ces compétitions où tout semble bien aller et on peut dire que ça a été le cas pour nos patineurs Roselyne Pigeon, de Saint-Pie, et Édouard Auger, de Saint-Hyacinthe, qui ont connu des Jeux en or. Chacun est revenu avec trois médailles d’or individuelles, puis Roselyne en a ajouté une quatrième au relais féminin.

publicité

Sans doute inspirée par les récents exploits de son frère aîné, Félix, qui a participé au Championnat du monde junior de patinage de vitesse courte piste plus tôt cette année, Roselyne Pigeon a dominé chacune des épreuves auxquelles elle a participé la semaine dernière. Que ce soit au 400 m, au 1000 m ou au 1500 m, elle a été indétrônable parmi toutes les patineuses de 15 ans. Ses succès ne se sont pas arrêtés là puisqu’elle a aidé le relais féminin de Richelieu-Yamaska à remporter l’or.

Ses bons résultats ont d’ailleurs été reconnus par la délégation puisque c’est à elle qu’est revenu l’honneur de porter le drapeau de Richelieu-Yamaska lors de la cérémonie de clôture des Jeux, samedi.

Roselyne en était à sa deuxième participation aux Jeux du Québec. Il s’agit d’ailleurs d’une importante progression pour elle, alors qu’elle avait mis la main sur une seule médaille en 2017, soit le bronze au 1500 m.

Son coéquipier Édouard Auger a quant à lui triomphé chez les patineurs de 14 ans en réalisant lui aussi le triplé au terme des trois épreuves.

Malgré son palmarès éloquent, il a dû faire ressortir son caractère de fier compétiteur pour récolter ces trois médailles d’or puisqu’il a été confronté à une vive adversité. Tant au 400 m qu’au 1500 m, le Maskoutain a remporté la finale par moins d’un dixième de seconde, puis au 1000 m, il a gagné par un peu moins d’une seconde.

En 2017, Édouard avait brisé la glace de belle façon à ses premiers Jeux du Québec en amassant deux médailles de bronze, l’une au 400 m et l’autre au 1000 m.

Trois médailles pour Benjamin Thibault

Un autre patineur de Saint-Hyacinthe, Benjamin Thibault, s’est aussi illustré en récoltant à son tour trois médailles dans le groupe des patineurs de 13 ans.

L’adolescent a obtenu ses meilleurs résultats au 1000 m et au 1500 m avec une médaille d’argent à chacune des distances, puis il a ajouté une médaille de bronze à sa récolte au 400 m.

Également représentante de Richelieu-Yamaska, Sarah-Ève Wille, de Saint-Hugues, a raté de peu le podium à deux occasions chez les 14 ans. Elle s’est contentée du 4e rang au 1000 m, à peine un centième derrière la 3e place, puis au 1500 m, à moins de deux dixièmes du podium. Elle a également terminé 9e au 400 m.

De son côté, Sarah-Maude Cloutier, de Saint-Hyacinthe, a obtenu une 4e place au 1500 m chez les 13 ans, en plus de se classer 6e au 400 m et 8e au 1000 m.

Par ailleurs, le relais masculin a terminé l’épreuve au 6e rang.

En plus de tous les bons résultats de ses athlètes, Richelieu-Yamaska est repartie avec la bannière de l’esprit sportif en patinage de vitesse.

image