7 août 2014
Des médaillés de Gymnaska-Voltigeurs à la Coupe du Canada
Par: Le Courrier
Maëlly Hamel, Amélie Pietroniro-Savoie et Stéphanie Pelletier pourront essayer de nouvelles figures en vue de la prochaine saison. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Maëlly Hamel, Amélie Pietroniro-Savoie et Stéphanie Pelletier pourront essayer de nouvelles figures en vue de la prochaine saison. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Amélie Pietroniro-Savoie, Stéphanie Pelletier et Maëlly Hamel ont toutes mérité au moins une médaille lors de la Coupe Canada de gymnastique présentée du côté de New Market, en Ontario.

Pour sa part, Amélie Pietroniro-Savoie a obtenu une médaille de bronze en trampoline individuel dans la catégorie espoir et une médaille d’or avec Stéphanie Pelletier en trampoline synchronisé dans la catégorie nationale jeunesse.

« J’étais classée plus haut qu’à l’habitude et je suis contente que ça ce soit bien passé », raconte Amélie.

En plus de sa médaille en trampoline synchronisé, Stéphanie Pelletier a de son côté remporté également une médaille de bronze en simple dans la catégorie nationale jeunesse.

« C’était une nouvelle routine que j’essayais. Je l’ai finalement réussie au complet lors de la finale, ce qui m’a donné mon plus haut pointage. J’étais vraiment heureuse », explique Stéphanie.

De son côté, il s’agissait d’une première expérience dans une compétition d’une telle envergure pour Maëlly Hamel. Malgré tout, elle a réussi à décrocher une médaille de bronze en tumbling dans la catégorie nationale jeunesse.

« Je suis tombée pendant mes sauts à la trampoline, c’est beaucoup plus stressant. Au tumbling, je n’ai pas le temps de penser. Je vais devoir apprendre à gérer mon stress », analyse Maëlly.

Une période d’essai

Étant donné que la prochaine compétition ne sera pas avant décembre, c’est maintenant le temps pour les trois filles de faire de nouveaux essais dans leur discipline.

« C’est la période de l’année que jepréfère. C’est là que nous arrêtons nos routines et que nous essayons de nouveaux trucs », affirme Stéphanie.

Cette dernière avoue qu’elle aimerait également monter de catégorie lors de la prochaine saison. Elle est consciente qu’elle doit améliorer son temps en vol pour continuer son cheminement.

Pour Amélie, la clé sera la constance. « Je dois avoir des résultats qui se suivent tout au long de la saison », exprime-t-elle.

Pour y parvenir, les trois gymnastes s’entraîneront cet été environ cinq heures par semaine et jusqu’à 10 heures pour Maëlly qui ajoute ses séances de tumbling.

Lors des grosses périodes d’entraînement, cette dernière se pratique pendant une quinzaine d’heures, contre une dizaine pour ses deux comparses.

image