24 septembre 2020
Campagne Centraide Richelieu-Yamaska
Des organismes et des personnes vulnérables face à la crise
Par: Véronique Lemonde

Benoit Chartier, président d’honneur de la 65e campagne annuelle de Centraide R-Y, Yves Brouillette, président du conseil d’administration de l’organisme, et Hélène Côté, nouvelle directrice générale de Centraide R-Y. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour une deuxième année consécutive, c’est l’éditeur et propriétaire du COURRIER, Benoit Chartier, qui est le président d’honneur de la campagne annuelle de Centraide Richelieu-Yamaska. Une campagne qui se réinvente en raison de la COVID-19 et des organismes communautaires qui ont besoin plus que jamais de l’aide de la population pour maintenir leurs services auprès des plus vulnérables.

Publicité
Activer le son

« Chaque année, le lancement de la campagne de Centraide est un moment important pour soutenir les organismes de notre région. Chaque année, beaucoup d’efforts doivent être mis pour arriver à atteindre nos objectifs, et encore plus cette année avec la situation que nous connaissons tous. Par exemple, nos visites habituelles en entreprises pour solliciter des dons se feront de manière virtuelle. Nous savons que nos organismes sont solides, mais plusieurs traversent des difficultés particulières depuis ce printemps. Centraide est là pour les aider », indique Benoit Chartier.

En effet, 54 des 60 organismes communautaires partenaires de Centraide Richelieu-Yamaska ont pu profiter du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire lancé en mai par le fédéral et dont Centraide a été reconnu comme un des fiduciaires. Ce fonds a permis de verser une aide de 1,5 M$ à ces 54 organismes.

« Cette reconnaissance du fédéral à l’égard de Centraide Richelieu-Yamaska, en le nommant fiduciaire, témoigne de la solidité et de l’importance de notre organisme », ajoute M. Chartier.

L’an dernier, la campagne avait permis d’amasser un peu plus de 2 M$. En raison du contexte de la pandémie, les responsables de la campagne ne se fixent aucun objectif cette année.

Un rôle d’aiguilleur

Point névralgique entre les différents organismes, Centraide Richelieu-Yamaska agit à la manière d’un aiguilleur en répartissant des sommes au bon organisme, au bon moment et au bon endroit, illustrait avec justesse le maire suppléant de Saint-Hyacinthe, présent lors du lancement, Pierre Thériault. « Il est intéressant de noter également que 100 % des employés municipaux de la Ville de Saint-Hyacinthe contribuent à la campagne annuelle de Centraide R-Y », ajoute-t-il.

Grâce au témoignage de Chantal Lavallée, directrice de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains, force est de constater l’importance de la soixantaine d’organismes communautaires partenaires de Centraide. « Avec la COVID, certaines clientèles vivent des reculs, beaucoup d’anxiété, des problèmes alimentaires ou financiers, etc., et nous nous devons de les soutenir encore plus qu’auparavant. Et c’est ce que Centraide nous aide à faire, créer un impact positif dans la vie de ces gens », conclut Chantal Lavallée.

image