5 novembre 2020
Développement économique du Canada
Des prêts totalisant 2,1 M$ à quatre manufacturiers
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, Steven Thibeault, président-directeur général de TalThi, une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication d’emballages alimentaires, accompagné de sa conjointe Chantal Lemery, copropriétaire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Jonathan Robin, propriétaire de la Station Agro-Biotech, et Davy Hay Gallant, cofondateur de la Distillerie du 29 octobre, ont tous deux obtenu une contribution remboursable de Développement économique Canada. Photothèque | Le Courrier ©

Développement économique du Canada pour les régions du Québec (DEC) consent des prêts totalisant 2,1 M$ à quatre manufacturiers installés dans le parc industriel Olivier-Chalifoux à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Galenova, une entreprise spécialisée dans la distribution de produits chimiques, de matériel, de fournitures et d’équipements pharmaceutiques, obtient une contribution remboursable d’un million de dollars.

Selon DEC, ce montant sera destiné à l’acquisition et à l’installation de remplisseuses automatiques, d’un équipement d’analyse ainsi que de la mise en place de nouvelles salles blanches de production.

L’édition 2020 du Guide des entreprises manufacturières de la MRC des Maskoutains, publiée par Saint-Hyacinthe Technopole, fait état de 120 employés chez Galenova. Jean-Philippe Gentes, président de Galenova, n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

Installée depuis quelques mois dans le parc industriel Olivier-Chalifoux, TalThi, une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication d’emballages, a obtenu une contribution remboursable de 750 000 $ de DEC pour l’acquisition et l’installation d’équipements de production.

« Il faut investir dans l’équipement pour être capables de répondre à une demande qui est de plus en plus forte. En plus, le développement des emballages alimentaires écologiques démontre qu’il est maintenant stratégique d’investir », a indiqué Steven Thibeault, président-directeur général de TalThi, lors d’une conférence de presse virtuelle organisée par DEC.

Pour permettre un investissement de l’ordre de 3,5 M$ regroupant l’achat de la bâtisse et divers équipements, l’entreprise a obtenu du financement de la Banque de développement du Canada (BDC), de Desjardins et d’Exportation et développement Canada (EDC).

TalThi commercialise des emballages rigides par dizaine de millions. Plusieurs bannières alimentaires au Québec comme Metro, IGA, Avril et Adonis utilisent les contenants conçus par cette entreprise.

De son côté, la Distillerie du 29 octobre, qui partage depuis bientôt un an les locaux de la Station Agro-Biotech, un incubateur d’entreprises situé sur le boulevard Choquette, a obtenu une contribution remboursable de 100 000 $ de DEC pour acquérir des équipements comme des alambics en cuivre, une chaudière et des cuves de repos. L’implantation de cette distillerie représente des investissements totalisant 700 000 $.

La Distillerie du 29 octobre a été nommée en référence à la même journée de naissance des deux fondateurs de l’entreprise, Davy Hay Gallant et Martin Ruel.

Actuellement, l’entreprise fabrique trois alcools, le Grappin, une eau-de-vie blanche similaire à la grappa, la Sliv, un brandy à base de prunes, et la Potion, un pastis obtenu à partir de la macération de huit herbes. Ces spiritueux sont commercialisés dans plusieurs succursales de la SAQ.

Propriété de l’homme d’affaires maskoutain Jonathan Robin, la Station Agro-Biotech a obtenu également une contribution de DEC. Un prêt de 325 000 $ lui permet de compléter ses équipements de production.

La station Agro-Biotech regroupe la Distillerie Noroi, la microbrasserie Le Bilboquet, Fixit Kombucha, les sodas Littoral et les breuvages Atypique.

À titre de lieutenant du Québec pour le gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez a salué ce coup de pouce financier.

« Dans votre région, vous avez des joueurs qui sont établis et qui sont en croissance. Pour nous, investir dans l’agroalimentaire, c’est extrêmement stratégique. On a vu à travers la pandémie l’importance de l’alimentation. Transformer et produire chez nous est essentiel. On va continuer à investir de façon très importante dans l’agroalimentaire », a mentionné au COURRIER Pablo Rodriguez, également leader du gouvernement libéral à la Chambre des communes.

image