30 janvier 2014
Égout du secteur Laframboise
Des proprios à nouveau convoqués
Par: Le Courrier

La Ville de Saint-Hyacinthe se remet en mode consultation dans le sinueux dossier des égouts du secteur Laframboise, dans le district Saint-Thomas-d’Aquin.

Publicité
Activer le son

Cette nouvelle démarche ne s’adresse toutefois qu’aux 50 propriétaires riverains qui sont concernés par les phases II et III du projet de desserte en égout sanitaire, celles qui doivent se réaliser avec le concours de la municipalité de La Présentation. Si le projet se concrétise, les eaux usées captées à l’ouest du 8130, boulevard Laframboise, de même que sur les chemins Petit Rang et rang des Petits Étangs, s’écouleront vers la station d’épuration de La Présentation.Dans la cas de la phase I, soit la desserte du segment du boulevard Laframboise compris entre le numéro 8130 et l’avenue Sansoucy, 50 des 55 propriétaires ont déjà donné leur accord au projet.Les choses se passent moins bien avec le second groupe, d’où l’initiative de la Ville de les inviter à une nouvelle séance d’information et de consultation. Elle aura lieu au pavillon des loisirs de Saint-Thomas-d’Aquin, le mardi 11 février, à 19 h.« Là, nous arrivons à l’étape où nous devons prendre une décision. Au plan environnemental, ça devient une priorité », a indiqué le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, lors d’un point de presse. Il a signalé que le dossier des égouts du secteur Laframboise chemine depuis maintenant quatre ans et que la Ville allait adopter une position finale à son sujet d’ici le mois d’avril.La Ville n’en est pas à sa première séance d’information dans le dossier, loin de là. La dernière a eu lieu le 4 septembre et réunissait les 105 propriétaires concernés. Malgré une soirée que M. Bilodeau a qualifiée de « difficile », le conseil municipal devait, le 30 septembre, décréter des travaux de 4 787 200 $ et un emprunt de 3 464 200 $ pour les trois phases du projet Laframboise.Mais au cours de la campagne électorale qui a suivi, le dossier a fait beaucoup jaser à Saint-Thomas-d’Aquin, suffisamment pour que le nouveau conseil municipal reconsidère sa position. Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a expliqué qu’il avait eu des rencontres avec des résidents après les élections et que le nouveau conseiller de Saint-Thomas-d’Aquin, Jacques Denis, avait finalement lancé l’idée d’une dernière consultation au sujet des phases II et lll.Ce temps d’arrêt va provoquer le report du lancement des travaux de la phase I, mais la Ville assure qu’ils vont se réaliser cette année.À la séance du conseil du 30 septembre, Geneviève Hébert, qui réside sur l’autre segment du boulevard Laframboise, s’était faite la porte-parole d’un groupe de propriétaires qui demandaient d’être exclus du projet d’égout en raison de l’instabilité du sol sur ce tronçon. Le directeur du service du Génie à la Ville de Saint-Hyacinthe, Pierre Gabrielli, reconnaît que l’on retrouve à cet endroit des argiles sensibles favorisant les glissements, et que la méthode de travail devait être adaptée en conséquence. « Dans ces conditions, la tranchée doit être remblayée au fur et mesure que le chantier progresse », a-t-il expliqué.D’ici le mois d’avril, le conseil municipal clarifiera aussi sa position au sujet de la gestion des eaux usées dans d’autres secteurs non desservis en égout, dont des portions de la rue Des Seigneurs Est.

image