7 juillet 2016
Vente-trottoir
Des rabais aux quatre coins de la ville
Par: Rémi Léonard
Des rabais aux quatre coins de la ville

Des rabais aux quatre coins de la ville

Simon Cusson, de la SDC centre-ville; Émilie Carisse, du M Rendez-Vous Marchands; Daniel Girard, d’Angers Toyota, partenaire de l’événement; André Brochu, des Galeries St-Hyacinthe; et Claude Rainville, de Saint-Hyacinthe Technopole. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Simon Cusson, de la SDC centre-ville; Émilie Carisse, du M Rendez-Vous Marchands; Daniel Girard, d’Angers Toyota, partenaire de l’événement; André Brochu, des Galeries St-Hyacinthe; et Claude Rainville, de Saint-Hyacinthe Technopole. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les commerçants maskoutains s’uniront de nouveau dès le 13 juillet pour offrir cinq jours de vente-trottoir agrémentés de plusieurs activités et d’animation.

Publicité
Activer le son

Plus de 300 commerces y participeront jusqu’au 19 juillet dans chacun des quatre pôles commerciaux de la région maskoutaine : le centre-ville, les Galeries St-Hyacinthe, le M Rendez-vous marchands et d’autres commerces de la grande région de Saint-Hyacinthe.

Présentée comme la plus grande vente-trottoir commune au Québec, l’activité jouira d’une grande visibilité grâce à une vaste campagne publicitaire, rendue possible par la « mise en commun des effectifs promotionnels », a expliqué Simon Cusson, le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville de Saint-Hyacinthe.

L’union fait la force

La vente-trottoir estivale est un incontournable au centre-ville depuis plus de 40 ans, mais lorsque les autres secteurs ont voulu se mettre de la partie, Simon Cusson jugeait « inconcevable » de travailler en silo.

Depuis quatre ans, les différents pôles commerciaux ont décidé de s’allier pour miser sur la « complémentarité » des expériences qu’ils proposent, plutôt que de tenir chacun leurs activités séparément.

Les heures d’ouverture seront par ailleurs harmonisées cette année entre tous les commerces participants, pour permettre le magasinage jusqu’à 21 h du mercredi au vendredi, et jusqu’à 17 h la fin de semaine. Un autre exemple de « concertation » louangée par les représentants de chacun des pôles.

Au programme, cinéma en plein air, sculptures de ballon, maquillage, prestations musicales, photos avec perroquets, tours en petit train, animation ambulante, bar à thé glacé, dégustations gratuites, démonstration de danse, sans oublier la clôture des Rendez-vous urbains, dont les deux dates s’inséreront dans les activités de la vente-trottoir.

La programmation complète de l’événement se retrouvera dans le cahier spécial de la vente-trottoir, disponible dans Le Clairon de Saint-Hyacinthe du 12 juillet et dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 14 juillet.

image