9 janvier 2014
Des règlements stupides…
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

En novembre dernier, j’ai dû me rendre par affaire à Saint-Hyacinthe. J’en ai profité pour dîner dans un petit restaurant charmant du centre-ville. Étant seule, je me suis mise à lire le journal Le Courrier. Et c’est là qu’un certain article a attiré mon attention, celui sur Mme Marie-Anne Bouchard.

Depuis quelques années, cette pauvre dame doit se battre contre un règlement et des gens en particulier qui tiennent mordicus à ce qu’elle se débarrasse d’un de ses chiens car le règlement de l’immeuble, qui soit dit en passant est un OMH qui est financé à même mes taxes, stipule qu’un seul chien est permis. Pourtant, lorsqu’elle a aménagé à cet endroit en 2004, on lui a permis d’avoir ses deux chiens.Voilà qu’un nouvel administrateur arrive quatre ans plus tard et brasse la patente. Résultat, il dépense nos taxes en frais d’avocat en envoyant la pauvre dame devant la Régie du logement afin qu’elle soit expulsée de son logement si elle ne se débarrasse pas d’un de ses chiens (on parle ici de petits chiens et non de gros tigres).Je trouve ça aberrant! Comment on peut être aussi immoral en essayant par tous les moyens d’amener un animal à l’abattoir sinon on vous fout à la rue. Ne peut-on pas accommoder une dame vivant seule dans un OMH au Québec? Non mais, lisez-vous les journaux, écoutez-vous les nouvelles? Les animaux sont martyrisés, envoyés dans les rues, tués pour rien et j’en passe. Pis quand ceux-ci ont une famille, des règlements stupides d’immeuble viennent en ajouter!J’ose espérer que mon article fera réfléchir ces personnes, qui à mon avis, n’ont rien d’autre à faire que de dépenser mon argent et écoeurer des locataires pour des peccadilles. Enfin, s’ils tiennent tant que ça à faire respecter des règlements pas rapport, je les invite à aller travailler avec les conservateurs à Ottawa.

Kathy HarveySaint-Bruno

image