15 novembre 2012
Conflit à l'Hôtel des Seigneurs
Des répercussions négatives pour la région
Par: Jean-Luc Lorry
Nellie Robin, présidente de l'hôtel Holliday Inn Express & Suites.

Nellie Robin, présidente de l'hôtel Holliday Inn Express & Suites.

Le conflit de travail qui se poursuit à l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe risque fort d’affaiblir le milieu des affaires maskoutain.

506fi1t-impact_seigneurs

Ne réussissant pas à s’entendre sur les termes de leur prochain contrat de travail, les 180 employés syndiqués CSN du complexe hôtelier ont décrété à la fin octobre une grève générale illimitée.

« Le tourisme d’affaires demeure un levier économique majeur pour la région. Je pense que ce conflit aura des répercussions négatives sur notre activité économique », considère Claude Corbeil, président de la Chambre de commerce et de l’Industrie Les Maskoutains.Évaluer les investissements requis pour améliorer la performance du Centre des congrès est l’un des mandats identifiés lors des États généraux sur le développement économique de la MRC des Maskoutains tenus en mai.« L’Hôtel des Seigneurs et son Centre des congrès sont deux dossiers majeurs pour nous. Ils font plus que jamais partie des préoccupations pour les membres du conseil d’administration de la Chambre de commerce », indique M. Corbeil.L’arrêt des réservations à l’Hôtel des Seigneurs inquiète aussi la concurrence locale qui ne semble pas se frotter les mains de la situation. « Nous considérons l’Hôtel des Seigneurs comme un partenaire d’affaires. C’est notre devoir de les aider et de les dépanner pour répondre aux besoins de leurs clients », mentionne Nellie Robin, présidente de l’hôtel Holliday Inn Express & Suites de Saint-Hyacinthe.Selon elle, il existe une solide collaboration entre son établissement, l’Hôtel des Seigneurs et son voisin direct l’hôtel Le Dauphin. « Chaque année, nous nous rencontrons pour regarder ensemble quels congrès d’envergure nous pourrions accueillir à Saint-Hyacinthe considérant l’augmentation de l’offre en hébergement », précise Mme Robin.Dans le cas où le conflit ne trouve pas de règlement prochainement, il est possible que la centaine de chambres de l’Holliday Inn Express & Suites ne soit pas suffisante pour loger les nombreux exposants du Salon de l’agriculture qui aura lieu du 15 au 17 janvier au Pavillon des Pionniers et au Centre BMO.Les organisateurs de cette importante activité agricole regardent déjà une solution alternative pour la 24e édition du Gala Cérès qui se tient habituellement dans l’une des vastes salles de l’Hôtel des Seigneurs.

image